email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES France

Sport de filles : pouvoir, lutte des classes et équitation

par 

Sport de filles : pouvoir, lutte des classes et équitation

Dévoilée sur la Piazza Grande au dernier Festival de Locarno, la coproduction franco-allemande Sport de filles [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Patricia Mazuy (lire l’article) sort aujourd’hui dans les salles françaises avec le soutien quasi unanime de la critique. Distribué par Le Pacte sur 56 copies, le film interprété notamment par Marina Hands, Bruno Ganz (photo) et Josiane Balasko, séduit par son mélange des genres, mariant l’exploration du milieu très particulier du dressage à des enjeux universels (pouvoir, argent, classes sociales) en une sorte de western moderne magnifié par la directrice de la photographie Caroline Champetier et la musique de John Cale.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

"Le monde de l’équitation est un milieu avec ses castes: d’un côté les palefreniers, les grooms, puis les cavaliers, les entraîneurs, les compétiteurs et les propriétaires. Un milieu très hiérarchisé où l’on trouve aussi bien de vieilles familles aristocrates que des nouveaux riches" explique Patricia Mazuy. "Les chevaux de compétition coûtent très cher, cela créé des rapports très violents entre les gens. Ils ont tous des objectifs précis et n’ont aucune raison d’être gentils avec les autres pour y arriver. Au contraire, tous les personnages ont de bonnes raisons pour faire des coups tordus. Pour le cinéma c’est un super terrain, c’est une métaphore entière du monde. D’ailleurs, l’idée de départ de Simon Reggiani (ndr : scénariste du film) était de faire une sorte de Règle du jeu dans le monde du cheval.

De Locarno arrive également ce mercredi l’original Les Chants de Mandrin [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rabah Ameur-Zaïmeche (article), découvert en compétition au festival suisse et distribué par MK2 sur 21 copies.

Trois films débarquent en droite ligne de la dernière Mostra de Venise avec L'Oiseau [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Yves Caumon et une émouvante Sandrine Kiberlain (articleLes Films du Losange sur 42 copies), le sublime et radical La folie Almayer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Belge Chantal Akerman (critique et news - Shellac sur 22 copies) et la coproduction minoritaire française Café de Flore [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Jean-Marc Vallée
fiche film
]
du Canadien Jean-Marc Vallée (avec Vanessa Paradis, lire la critique et voir l’interview vidéo du réalisateur – UGC Distribution).

A noter également à l’affiche les débuts de réalisateur du producteur français Louis Becker avec Les Papas du dimanche [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(article - Pathé Films), le film belge Glenn, The Flying Robot de Marc Goldstein (distribution Aramis Films/Albany Films) et deux documentaires : le franco-italien Tahrir, place de la Libération [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Stefano Savona et l’irlando-allemand Hors des sentiers battus de Dieter Auner.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy