email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2012 Marché

Le Marché de la coproduction de la Berlinale vise un taux de réussite supérieur à 40 %

par 

Le Marché de la coproduction de la Berlinale vise un taux de réussite supérieur à 40 %

Alors que le 9ème Marché de la coproduction de la Berlinale, qui se tenait à la Chambres des députés du Land de Berlin, touchait à sa fin hier (le 14 février), sa directrice Sonja Heinen (photo ci-contre) s’attendait à ce que le résultat, c’est-à-dire le nombre de projets à partir desquels de vrais films vont voir le jour, soit supérieur au taux moyen de réussite, de l’ordre de 40 %.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

« Les participants au Marché ont mentionné que notre catalogue était un peu plus commercial cette année. Nous intégrons toujours des projets commerciaux mais il y avait cette fois-ci un nombre inhabituel de comédies, et quelques films légers en plus », a déclaré Sonja Heinen. « En outre, plusieurs films sont déjà à un stade de financement avancé et n’avaient pas besoin de beaucoup d’argent pour être terminés ».

Cette année, les 28 projets officiels du Marché ont été sélectionnés parmi 311 candidatures du monde entier – dont trois nous venant directement du Rotterdam-Berlinale Express, alliance avec le CineMart du Festival international du film de Rotterdam.

« Nous examinons en priorité la qualité des projets, mais aussi leur aptitude à répondre aux attentes, à savoir si nous pensons avoir trouvé les bonnes personnes parmi les 487 participants (pour cette année) du Marché européen du film de la Berlinale qui seraient intéressés par ces projets. Un projet que nous refusons n’est pas nécessairement mauvais : cela peut juste vouloir dire que nous pensons ne pas être à même de lui apporter notre aide », a-t-elle expliqué.

« Seuls les projets proposés par des producteurs chevronnés avec plusieurs films à leur actif ayant réuni 30 % de leur budget seront pris en compte. Nous évaluons aussi le potentiel de coproduction des projets : est-ce que les réalisateurs ont des attentes réalistes quant aux contributions de coproducteurs éventuels ou est-ce qu’ils cherchent juste à obtenir de l’argent » a ajouté Martina Bleis, la responsable des projets.

Durant les huit premières années de son existence, plus de 120 films ont été réalisés à partir des projets présentés au Marché ; trois d’entre eux ont été sélectionnés pour le programme officiel du festival de cette année, notamment I, Anna, du britannique Barnaby Southcombe, dans la section Berlinale Special, Sharqiya , du réalisateur israélien Ami Livne dans la section Panorama et Arcadia de la réalisatrice nord-américaine Olivia Silver dans la section Generation Kplus.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy