email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX République Tchèque

Cinq films tchèques pour douze Lions

par 

- Pour la troisième fois en 19 ans d'existence, les Lions du cinéma tchèque ont élu meilleur film l'oeuvre d'un débutant et dix des douze prix en jeu sont allés à des premiers longs

Cinq films tchèques pour douze Lions

Leaving, premier film de feu Vaclav Havel, est arrivé aux Lions du cinéma national avec une nomination dans chaque catégorie pour repartir avec deux prix, dont celui du meilleur scénario. La veuve de l'ancien président tchèque, Dagmar Havel, est venue recueillir la statuette de verre. Elle-même ne l'a pas emporté dans la catégorie meilleure actrice : ce Lion-là est allé à Anna Geislerova pour la cinquième fois pour son rôle dans Four Suns de Bohdan Slama, en compétition au dernier Festival Sundance.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Le grand gagnant de la soirée a été le drame social Poupata [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Zdenek Jirasky (photo), qui a gagné quatre prix et valu son sixième Lion au directeur de la photographie aguerri Vladimir Smutny.

Le film d'animation rotoscopique Alois nebel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui doit prochainement sortir en France et arrivera en Allemagne cet été, a remporté trois prix. Comme la critique tchèque, qui a créé l'année dernière ses propres prix de cinéma, l'Académie a notamment distingué la bande originale du film.

Bien que l'Académie ait été critiquée pour n'avoir ces dernières années pas recompensé les "plus petits films", on note qu'elle a remis un Lion à Tatijana Medvecka pour son rôle de mère dans The House [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Zuzana Liová
fiche film
]
de Zuzana Liova, projeté en avant-première à Berlin en 2011, de même que Eighty Letters de Vaclav Kadrnka, qui n'a en revanche obtenu aucune nomination aux Lions.

Long Live the Family!, de Robert Sedlacek, nommé meilleur film par la critique, est de son côté reparti bredouille malgré ses six nominations. Sedlacek avait affirmé avant la cérémonie qu'il tenait davantage à la reconnaissance de la critique, ce qui a pu lui faire du tort aux yeux de l'Académie, qui a déjà nominé ses films plusieurs fois mais manque souvent de transformer ces nominations en prix.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy