email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France

Ciné Nordica : le cinéma venu du froid débarque à Paris

par 

- 18 films suédois, danois, norvégiens, finlandais et islandais seront à l’affiche dans la capitale française du 7 au 12 mars.

Ciné Nordica : le cinéma venu du froid débarque à Paris

Simon et les chênes [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Bill Skarsgård
fiche film
]
(photo) de Lisa Ohlin (news) qui a cumulé 13 nominations cette année aux Guldbagge (les prix annuels du cinéma suédois) ouvrira demain la 4ème édition du festival Ciné Nordica qui se déroulera jusqu’au 12 mars au Cinéma du Panthéon à Paris. L’unique manifestation organisée dans l’Hexagone pour les amateurs de cinéma scandinave proposera cette année un riche programme de 18 longs métrages.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Du côté suédois figurent également l’excellent et très peu "politiquement correct" Play [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
interview : Ruben Ostlund
fiche film
]
de Ruben Ostlund, dévoilé à la dernière Quinzaine des réalisateurs cannoise, mais aussi Sebbe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Barak Najafi (lire interview et l’article), un premier long sacré meilleur film de l’année aux Guldbagge 2011. Les accompagne Beyond [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pernilla August (découvert à la Semaine de la Critique vénitienne - lire l’interview).

La production norvégienne sera notamment représentée par l'angoissant Babycall [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pål Sletaune avec Noomi Rapace en tête d’affiche (distribution France le 2 mai prochain par Jour2fête), par Happy Happy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Anne Sewitsky (vainqueur à Sundance l’an passé et déjà distribué en France par Happiness Distribution) et par le remarquable Oslo, 31 août [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
fiche film
]
du Norvégien Joachim Trier, dévoilé à la Quinzaine des réalisateurs cannoise, sélectionné au Sundance et qui a réussi un très bon démarrage dans les salles françaises depuis sa sortie mercredi dernier par Memento Films Distribution. A noter que le film précédent du cinéaste, Reprise [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
interview : Karin Julsrud
fiche film
]
, sera également projeté tout comme deux oeuvres de son grand père Erik Løchen : La chasse et Objection. Le panorama norvégien est complété par Les révoltésde l’ile du diable [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Marius Holst (distribué en novembre dernier par Les Films du Losange ).

Le volet danois permettra aux cinéphiles parisiens de découvrir le frissonnant Beast [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Christoffer Boe (critique), Labrador [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Frederikke Aspöck (sélectionné à Cannes en séance spéciale) et Truth About Men [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nicolaj Arcel (critique) qui est l’avant-dernier film du réalisateur distingué récemment par deux prix à Berlin avec son dernier opus A Royal Affair [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Mikkel Boe Følsgaard
interview : Nikolaj Arcel
fiche film
]
.

L’Islande sera aussi de la partie avec Volcano [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rúnar Rúnarsson (apprécié à la dernière Quinzaine des réalisateurs cannoise - critique), Brim (Undercurrent) de Árni Ólafur Ásgeirsson (sacré l’an passé meilleur film de l’année dans son pays) et Jitters de Baldvin Zophoniasson (article).

Enfin, la Finlande sera à l’affiche avec The Good Son [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Zaida Bergroth (sept nominations cette année aux Jussi) et Marjane Satrapi présentera jeudi son coup de cœur nordique : Cris et chuchotements d’Ingmar Bergman.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy