email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Noémie Lvovsky, cinéaste désorientée dans Chez nous, c’est trois

par 

- Après le succès cannois de Camille redouble, l’actrice tourne dans le nouveau film de Claude Duty, produit par Local Films.

Noémie Lvovsky, cinéaste désorientée dans Chez nous, c’est trois

Premier clap aujourd’hui en Bretagne, dans les Côtes d'Armor, pour le 3ème long métrage de Claude Duty : la coproduction franco-belge Chez nous, c’est trois. Révélé avec Filles perdues, cheveux gras (dévoilé à la Semaine de la Critique cannoise en 2002 et nominé au César du meilleur premier film en 2003), le réalisateur (également président du Festival de Cinéma Européen des Arcs) avait ensuite signé Bienvenue au gîte. Son nouvel opus compte en tête d’affiche Noémie Lvovsky (nominée au César 2012 du meilleur second rôle pour L’Apollonide – Souvenirs de la maison close [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adèle Haenel
fiche film
]
, et appréciée récemment dans Les Adieux à la reine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Benoît Jacquot
fiche film
]
et à la Quinzaine des réalisateurs cannoise dans son film Camille redouble [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

A ses côtés figurent les Belges Marie Kremer (Louise Wimmer [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cyril Mennegun
fiche film
]
et bientôt dans La Sieste sous le figuier) et Stéphane de Groodt, mais aussi Julien Baumgartner, Jonathan Manzambi, Olivier Saladin, Judith Godrèche, Bruno Wolkowitch et Frédéric Van Den Driessche. A noter également des participations d’Olivia Bonamy et de Julien Doré.

Ecrit par le réalisateur avec Christian Clères, le scénario voit Jeanne, la quarantaine, réalisatrice de cinéma en panne de création, revenir dans sa région natale pour présenter son deuxième film. Durant la semaine de sa tournée socioculturelle, elle va rencontrer un directeur de centre de vacances militant, des cinéphiles passionnés, un agent immobilier charmeur, une actrice extravertie et un ex-amant toujours séduisant. Elle va surtout trouver un vrai sens à sa carrière, aidée en cela par la jeune équipe qui l'accompagne.

Produit par Nicolas Brevière pour Local Films, Chez nous, c’est trois bénéficie de coproductions de Trompe Le Monde et des Belges de Left Field Ventures (John Engel), d’un préachat de Ciné+, du soutien de la Sofica Cofinova et d’aides des régions Bretagne et Haute Normandie où vont se dérouler à parts égales les six semaines de tournage. Le film sera prêt au printemps 2013. La distribution France et les ventes internationales seront pilotées par Rezo.

Local Films, dont la ligné éditoriale est axée sur le cinéma d’auteur et la révélation de nouveaux talents, a produit précédemment Beau Rivage [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Julien Donada, L’enfance du mal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Olivier Coussemacq et Donne-moi la main [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pascal-Alex Vincent.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy