email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SARAJEVO 2012

Redemption Street : un pur film de genre

par 

- Redemption Street, du réalisateur serbe débutant Miroslav Terzić, a fait son avant-première regionale dans le cadre du Festival de Sarajevo

Redemption Street : un pur film de genre

Redemption Street [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Miroslav Terzić
fiche film
]
, premier long métrage de Miroslav Terzić interprété par la star de la région des Balkans la plus connue dans le monde, Rade Šerbedžija, ainsi que par le populaire Gordan Kičić (également producteur et créateur de l'idée du film) et par Uliks Fehmiu (White White World), est un pur thriller politique - une approche rare dans le cinéma balkanique, qui pratique peu le film de genre - dont le faible suspense est compensé par de superbes performances de la part des acteurs et une mise en scène élégante.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Dušan (Kičić) est le nouveau procureur du Tribunal spécial pour les crimes de guerre de Belgrade (qui se situe rue Ustanička, rue de la rédemption, d'où le titre du film). Là, son supérieur (Šerbedžija) lui confie un cas considéré classé qui implique Blackbird (Fehmiu), ancien membre de l'unité paramilitaire qui opérait en Croatie et en Bosnie et a fini exécuté au Kosovo. C'est qu'on n'a pas de preuve réelle que Blackbird est bien mort. Dušan se met alors à sa recherche.

Dušan vit avec sa femme Irena (Jelena Dokić) et son père (Predrag Ejdus), et tandis qu'on suit son histoire familiale, on voit en parallèle Blackbird et sa femme (Milica Mihailović), qui doivent se cacher et ont à peine de quoi vivre. Cette approche scénaristique conçue par Djordje Milosavljević (Enemy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dejan Zečević
fiche film
]
) et Nikola Pejaković, singulière pour un thriller, entame quelque peu le suspense du film, puisqu'on sait toujours ce qui se passe des deux côtés.

Cependant, la mise en scène de Terzić est bien maîtrisée et le rythme du film, plus rapide après la première demi-heure, tout à fait attrayant. La photographie de Miladin Čolaković renvoie aux plans larges et aux couleurs passées de Tinker, Tailor, Soldier, Spy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Kičić, Šerbedžija et Fehmiu sont quant à eux plus que convaincants et leurs échanges très puissants dans les scènes de face-à-face. Redemption Street a été produit par la société belgradoise FilmKombajn. Ses ventes internationales sont assurées par Fortissimo Films.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy