email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

Diane Kurys tourne Pour une femme

par 

- Sylvie Testud mène l’enquête sur le passé de son père incarné par Benoit Magimel dans le nouveau film de Diane Kurys

Diane Kurys tourne Pour une femme

Dernière ligne droite pour le tournage du 12ème long métrage de Diane Kurys : Pour une femme. La réalisatrice de Diabolo Menthe (1977), Coup de foudre (nominé à l’Oscar du meilleur film étranger en 1984) ou encore de Un homme amoureux (en compétition à Cannes en 1987) retrouve dans les rôles principaux de son nouvel opus deux comédiens qu’elle a déjà dirigés : Benoît Magimel (à l’affiche des Enfants du siècle en 1998 ; récemment apprécié dans Les petits mouchoirs et Cloclo) et Sylvie Testud (photo - vedette de la fiction TV Sagan en 2009 ; meilleure actrice européenne 2010 pour Lourdes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jessica Hausner
fiche film
]
). A leurs côtés dans un brillant casting se distinguent Nicolas Duvauchelle (Polisse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maïwenn
fiche film
]
), Mélanie Thierry (La princesse de Montpensier [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Julie Ferrier (L’arnacoeur [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
), Denis Podalydès (Adieu Berthe – L’enterrement de mémé [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Clément Sibony (L’oiseau [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et Clotilde Hesme (3 Mondes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arta Dobroshi
fiche film
]
).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par la cinéaste, le scénario est centré sur Anne (Sylvie Testud), une romancière ayant beaucoup d'imagination. Mais à 35 ans, elle ne sait toujours rien de son passé. Parce que son père (Benoît Magimel) se tait, parce que sa soeur se tait. Parce qu'il vaut mieux ne pas toujours savoir... Après la disparition de sa mère, Anne retrouve des photos et des lettres et décide de se pencher sur la relation de ses parents, Michel et Léna, quand ils vivaient à Lyon en 1947. Ce sera le sujet de son prochain roman. Au cours de ses recherches, elle va découvrir l’existence de Jean, un oncle mystérieux, que tout le monde veut oublier et dont on parle encore comme d’un fantôme... Peu àpeu, elle s’approche d’une vérité qu’elle cherchait sans le savoir. Mais le temps presse : son père est malade et pourrait bien emporter avec lui ce secret qui les a tenus si longtemps éloignés l’un de l’autre. Entre la France d’après-guerre et celle des années 80, les destins d’Anne et de son père se juxtaposent, s’emmêlent pour ne plus former qu’une seule et même histoire.

Produit par Alexandre Arcady et Diane Kurys pour Alexandre Films, Pour une femme bénéficie notamment de coproductions de France 3 Cinéma, de Rhône-Alpes Cinéma et d’EuropaCorp (qui pilotera la distribution dans les salles françaises et les ventes internationales), mais aussi de préachats de Canal+ et Ciné+. Démarré le 16 juillet, le tournage qui s’est déroulé dans le Rhône (en particulier à Lyon) et dans l'Ain se terminera à la mi-septembre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy