email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

VENISE 2012 Hors compétition

Jean-Pierre Bacri trouve l’amour dans Cherchez Hortense

par 

- Le 6e film en tant que réalisateur de Pascal Bonitzer est venu apporter une note légère à la sélection, parfois bien sombre, de la 69e Mostra de Venise

Jean-Pierre Bacri trouve l’amour dans Cherchez Hortense

Plus connu pour son travail de scénariste pour André Téchiné, Jacques Rivette ou encore Raoul Ruiz pour ne citer que ses plus fidèles collaborateurs, Pascal Bonitzer fait son retour à la réalisation avec une comédie douce amère, très parisienne, mais néanmoins reprise hors compétition dans la sélection de la Mostra.

Damien (Jean-Pierre Bacri) et sa femme, Iva (Kristin Scott Thomas) sont à la fin de leur histoire rongée par la lassitude. Lui est professeur de civilisation chinoise, elle, metteur en scène sensible au charme de ses jeunes acteurs. Damien entretient des rapports complexes avec son père (Claude Rich), conseiller d’Etat qu’il tente en vain de solliciter pour éviter l’expulsion d’une jeune femme sans papiers. Cette dernière (interprétée par Isabelle Carré) va provoquer chez Damien de nouveaux émois...

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

On ne peut pas vraiment affirmer que la cause des sans papiers soit le sujet de Cherchez Hortense [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
qui emploie plutôt ce prétexte comme un fil brodant — assez légèrement —une histoire couvée dans le même milieu intellectuel bourgeois dont est issu l’auteur. C’est peut-être pour cette raison que Bonitzer parvient à rendre plus crédible la situation de ce quinquagénaire qui reprend sa vie sentimentale en main, avec peut-être dix années de retard sur la traditionnelle crise de la quarantaine. A ce jeu, Jean-Pierre Bacri n’a guère besoin de plus d’un plan pour installer un laisser-aller bougon qu’il double d’une soumission à la vie, au patriarcat et à des règles — tant administratives que sociales — qu’il cherche maladroitement à transgresser. Lui qui, lors d’un voyage en Chine, avait ouvert les yeux sur une passion pour une civilisation millénaire, se retrouve aujourd’hui à la disséquer en recettes économiques pour servir les intérêts de chefs d’entreprise. Il a le sentiment de s’être vendu et sa rencontre avec cette clandestine un peu fleur bleue lui donne la volonté de se racheter à ses propres yeux comme à ceux de la belle puisqu’il va commencer par la décevoir.

Comédie dramatique d’une tenure assez classique en France, Cherchez Hortense manque parfois de justesse dans les situations les plus anodines (une conversation téléphonique que l’on sent unilatéralement jouée, des coïncidences improbables de rencontres dans l’immensité parisienne, ... ), mais il offre néanmoins de beaux moments de comédie (notamment autour de l’homosexualité). Si le film dégage une certaine tendresse, on l’aurait préféré ancré dans une histoire un peu plus consistante, d’une satire ou d’une véritable réflexion sur les quelques thèmes seulement effleurés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy