email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Allemagne

Le cinéma allemand fait sa rentrée

par 

- Cette semaine, un seul blockbuster américain fait face à huit titres européens, dont six allemands

Le cinéma allemand fait sa rentrée

Les alternatives allemandes (et européennes) sont nombreuses et variées cette semaine face au dernier épisode en date de la saga Bourne, un titre distribué par Universal qui est la seule nouveauté américaine de la semaine. Studiocanal a notamment lancé hier la comédie locale Vatertage : Opa über Nacht [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Ingo Rasper, où un conducteur de rickshaw munichois qui vit la vie de bohème voit débarquer à sa porte une fille de dix-sept ans dont il ignorait l'existence et son bébé, de sorte qu'il se retrouve d'un coup père et grand-père. Les premiers rôles de cette production Claussen + Wöbke + Putz sont interprétés par Sebastian Bezzel (Stellungswechsel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Sarah Horvath et Monika Gruber.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Wild Bunch mise de son côté sur Wir wollten aufs Meer [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Toke Constantin Hebbeln, une production de Frisbeefilms et UFA CinemaAugust Diehl et Alexander Fehling incarnent deux dockers est-allemands qui rêvent de prendre le large et quitter la RDA.

Bittere Kirschen [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Didi Danquart, raconte l'histoire de Lena (Anna Stieblich, récemment à l'écran dans le populaire Türkisch für Anfänger [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), une actrice démissionnaire qui entreprend après la mort de sa mère non seulement de regagner son village natal, mais de remonter en compagnie d'un ami d'enfance de sa mère et dans le passé de celle-ci, c'est-à-dire à Auschwitz, en Pologne, "là où tout a commencé", comme la mère de Lena disait toujours. Au moment de partir, le duo est rejoint par un prêtre que tourmentent ses sentiments pour la jeune femme. Cette production noirfilm est distribuée par Filmlichter.

Trois documentaires allemands sont également à l'affiche : Berg Fidel, une production de l'Académie de cinéma de Berlin dffbHella Wenders suit l'expérience pédagogique d'apprentissage participatif menée par une école (distr. W-Film) ; Das grüne Wunder - Unser Wald de Jan Haft, un spectaculaire documentaire sur la nature coproduit par nautilusfilm et Doclights qui utilise les nouvelles technologies pour en rehausser les aspects merveilleux (distr. polyband) ; Revision, où Philip Scheffner enquête sur le meurtre, en 1992, de deux demandeurs d'asile roumains à la frontière germano-polonaise (RealFiction).

Fox propose de son côté au public allemand le thriller hispano-colombien La cara oculta [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Andrés Baiz, où un chef d'orchestre espagnol, en visite à Bogota avec sa petite amie Belén, fait face à sa mystérieuse disparition et la remplace aussitôt par une autre femme, mais continue d'entendre, la nuit, des bruits étranges, comme si Belén n'était pas loin.

La dernière nouveauté européenne de la semaine est une coproduction entre quatre pays d'ex-Yougoslavie qui a remporté le Prix du public de la section Panorama au dernier Festival de Berlin : la comédie Parada [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Srdjan Dragojevic, distribué par Neue Visionen, raconte comment une tentative d'organiser une Gay Pride à Belgrade se heurte aux archaïsmes machos ancrés dans cette culture.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy