email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Italie

Les merveilleux survivants de Castellitto dans Venuto al mondo

par 

- Après son avant-première mondiale à Toronto, cette coproduction hispano-italienne interprétée par Penélope Cruz et Emile Hirsch qui se passe dans un Sarajevo assiégé arrive sur les écrans transalpins le 8

Les merveilleux survivants de Castellitto dans Venuto al mondo

"Les histoires d'amour les plus absurdes sont toujours les meilleures" : c'est le message de Venuto al mondo [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Sergio Castellitto
fiche film
]
, le nouveau film de Sergio Castellitto, interprété par Penélope Cruz et Emile Hirsch. D'absurde, l'histoire de Gemma et Diego a juste ce qu'il faut pour former une intrigue ingénieuse, mélodramatique mais jamais pathétique, qui rend les 132 minutes du film enthousiasmantes jusqu'au bout, entre les coups de théâtre, les conflits intérieurs et les ravages de la guerre. Le film, encensé à Toronto, où il a fait son avant-première mondiale au mois de septembre, est le quatrième long métrage en tant que réalisateur de l'acteur romain, et le deuxième qui s'inspire d'un roman de son épouse Margaret Mazzantini (après Non ti muovere, déjà interprété par Penélope Cruz). C'est un titre ambitieux qui se penche sur des notions majeures : l'amour, la mort, la maternité, la guerre, les sentiments réprimés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Gemma, étudiante italienne, et Diego, photographe excentrique, se rencontrent à Sarajevo la veille du début de la guerre. Ils tombent tout de suite amoureux, passent une nuit ensemble et elle se retrouve enceinte. L'enfant ne verra jamais le jour, et son désir de maternité va devenir pour Gemma une obsession. Plus tard, le couple, installé en Italie, retourne dans un Sarajevo assiégé qui est indissociablement lié à leur histoire et où se trouve leur deuxième famille : l'irrévérencieux poète bosniaque Gojko et la belle et rebelle musulmane Aska. Cette dernière propose alors à Gemma et Diego de leur servir de mère porteuse. L'enfant tant désiré finit par naître et pour échapper aux bombardements, Gemma s'enfuit avec lui. Hélas, Diego, l'amour de sa vie, décide de ne pas la suivre.

L'histoire est reconstituée à travers de longs flashbacks, et chaque scène est essentielle au récit. Dans le présent, Gemma est une femme d'âge moyen dont le fils (interprété par Pietro Castellitto) a vingt ans. Comme mère et fils retournent ensemble à Sarajevo pour assister à une exposition en mémoire des victimes du siège, elle voudrait profiter de l'occasion pour dévoiler à son fils toute la vérité, mais c'est elle qui est surprise par un autre secret, tout aussi inavouable. Elle décide alors de tout taire. "Mon personnage n'est pas politiquement correct, a reconnu Penélope Cruz lors de la présentation du film à Rome. Gemma est complexe et parfois elle a tendance à l'autodestruction. Cela dit, un personnage ne doit pas forcément me plaire, ce que je veux, c'est le comprendre, or elle a cette douleur, elle lutte pour survivre". Cette lutte est le point commun entre tous les personnages du film : l'acteur bosniaque Adnan Haskovich, qui interprète Gojko, dit que le film est "un des meilleurs qui aient été faits sur la Bosnie parce qu'il ne parle pas seulement de victimes, mais aussi de gens qui se battent, pour survivre, pour avoir un enfant". "Le fils de Gemma aussi est un merveilleux survivant", a fait observer Castellitto.

Venuto al mondo, coproduction entre l'Italie et l'Espagne, arrive sur 350 écrans transalpins le 8 novembre, distribué par Medusa. En Espagne, il sortira le 18 janvier 2013. Les droits du film ont déjà été vendus à une vingtaine de pays, dont les États-Unis.

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.