email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

Mannheim-Heidelberg, un festival sexagénaire tourné vers le futur

par 

- Pour sa 61ème édition, le vice-doyen des festivals de cinéma allemand après Berlin continue d'explorer les nouveaux regards

Mannheim-Heidelberg, un festival sexagénaire tourné vers le futur

Si l'ouverture de la 61ème édition du Festival international de Mannheim-Heidelberg (8-18 novembre) a été assurée par un récit patagonien intitulé Tiempos menos modernos (litt. "des temps moins modernes"), le vice-doyen des festivals de cinéma allemand après Berlin, qui a notamment projeté les premiers longs métrages de Truffaut, Fassbinder, Wim Wenders, Jarmush, Lars von Trier et Vinterberg, ne renonce par à sa mission de repérer les nouveaux talents. Cette mission a d'ailleurs été honorée l'année dernière à travers la remise à son directeur Michael Kötz du Prix oecuménique honoraire Interfilm et SIGNIS en tant que "saint-patron du cinéma indépendant".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

On trouve parmi les 19 longs métrages en compétition internationale qui se disputent le premier prix du festival, le Prix du nouveau-venu de l'année, dix (co)productions européennes : les films polonais Shameless [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Filip Marczewski
fiche film
]
de Filip Marczewski et In a Bedroom [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tomasz Wasilewski, Poland, Le Sac de farine [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Kadija Leclere (Belgique/France), Silent City [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Threes Anna (Pays-Bas/Luxembourg/Belgique), Good Luck. Take Care of Each Other [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jens Sjögren (Suède), Sa Grascia de Bonifacio Angius (Italie), Mushrooming de Toomas Hussar (Estonie), Strawberry Fields [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Frances Lea (Royaume-Uni) et les coproductions La niña de David Riker (Royaume-Uni/Mexique/États-Unis) et Now, Forager [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jason Cortlund et Julia Halperin, qui a réuni les États-Unis et la Pologne.

Le volet Découvertes internationales propose neuf joyaux par des talents à suivre venus du monde entier, dont les titres européens Le Secret de l'enfant fourmi de la Française Christine François, Chaika [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Madrilène Miguel Ángel Jiménez Colmenar (Espagne/Géorgie/Russie/France) et Carne de perro du Chilien Fernando Guzzoni (France/Allemagne/Chili). Les sept titres des Projections spéciales répondent à la question "comment vivre ?". On trouve parmi eux Faust d'Alexandre Sokurov, Habemus papam [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nanni Moretti
fiche film
]
de Nanni Moretti, Speed - auf der Suche nach die verlorenen Zeit de l'Allemand Florian Opitz et Des hommes et des dieux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
de Xavier Beauvois.

À la présence significative de la Pologne en compétition fait écho l'hommage de l'année, consacré à Krzysztof Kieslowski, lui aussi "découvert" en 1975 par le festival. Cinq films du maestro sont au programme : ceux de la trilogie "Trois couleurs", Le hasard (1981) et Brève histoire d'amour (1988). La section réservée aux enfants comprend quant à elle six films tous nord-européens.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy