email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Bosnie-Herzégovine

Lončarević tourne Berina's Chakras

par 

- Marija Pikić tient devant la caméra du chef-opérateur Oleg Mutu le rôle principal de cette coproduction entre la Bosnie, l'Allemagne et la Slovénie réalisée par Faruk Lončarević

Lončarević tourne Berina's Chakras

Le réalisateur bosniaque Faruk Lončarević(Mum and Dad) a commencé le week-end dernier, à Sarajevo, le tournage de son deuxième long métrage, Berina's Chakras. Le rôle principal a été confié à Marija Pikić (photo), récemment remarquée (et récompensée notamment du Coeur de Sarajevo de la meilleure actrice) pour sa performance dans Les Enfants de Sarajevo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aida Begić
fiche film
]
d'Aida Begić, sélectionné dans la section Un Certain Regard du dernier Festival de Cannes. La photographie du film est quant à elle entre les mains d'Oleg Mutu, auquel on doit les images de La Mort de Dante Lazarescu [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, 4 mois, 3 semaines et 2 jours [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cristian Mungiu
interview : Oleg Mutu
fiche film
]
et Au-delà des collines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Cristian Mungiu
interview : Cristian Mungiu
interview : Cristian Mungiu
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Berina's Chakras raconte l'histoire d'une jeune artiste (Pikić) en plein éveil sexuel qui fait également face à la mort imminente de sa mère Jasna (Croatian actress Mira Furlan, from Circus Columbia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Danis Tanovic
fiche film
]
) tandis que sa famille de classe moyenne est en train de se disloquer : son père (Branko Djurić, récemment dans Thanks for Sunderland [+lire aussi :
critique
fiche film
]
) n'accepte pas l'idée de vivre sans sa femme et sa petite soeur ne peut ou ne veut pas grandir. Berina décide alors de sauver la vie de sa mère et sa famille de la seule manière qu'elle connaisse : à travers l'art, et la magie.

"Nous avons évité les thèmes récurrents dans les films de la région, comme ceux de la nationalité, de la religion et de la guerre, explique Lončarević. C'est probablement pour cela qu'il a fallu cinq ans pour que le film puisse enfin être tourné".

Berina's Chakras, coproduit par la société bosniaque SCCA/Pro.ba, avec l'allemande Detail Film et la slovène E-motion Film/Vertigo, a un budget de 690 000 euros. Le projet a reçu le soutien du Fonds cinéma de Sarajevo, de MitteldeutscheMedienförderung et Filmförderung Hamburg Schleswig-Holstein, du Canton de Sarajevo, du Fonds Hubert Bals et d'Eurimages.

Le tournage se poursuivra jusqu'au 15 décembre, pour une sortie prévue pour l'hiver 2013-2014.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.