email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Allemagne

goEast, 13ème

- Le chiffre 13 porte bonheur au festival allemand du cinéma centre- et est-européen, dont le programme de grande qualité et de première fraîcheur a cette année un puissant accent hongrois

goEast, 13ème

Wiesbaden inaugure aujourd'hui la 13ème édition du Festival goEast, qui va présenter jusqu'au 16 avril 2013 132 films représentants 30 pays, de la Pologne au Kazakhstan.

Parmi ces titres, dix longs métrages de fiction et six documentaires récents, réalisés par des nouveaux talents comme par des cinéastes aguerris, vont être présentés dans le cadre de la compétition internationale. On trouve parmi eux les films tchèques Flower Buds [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Zdeněk Jiráský et Fortress [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Lukáš Kokeš et Klára Tasovská, Igrushki de la Lituanienne Lina Lužytė, la coproduction germano-moldave Panihida [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Ana-Felicia Scutelnicu, Circles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Srdan Golubovic
fiche film
]
du Serbe Srđan Golubović, Domestic [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Roumain Adrian Sitaru, Rocker [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Marian Crişan, le film polonais My Father's Bike [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Piotr Trzaskalski, Family Meals de la Croate Dana Budisavljević, ou encore le titre austro-polonais Resettlement de Filip Antoni Malinowski. Le jury international est présidé par le réalisateur hongrois Benedek Fliegauf, dont le public pourra voir le dernier film en date, Just the Wind [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bence Fliegauf
fiche film
]
(Grand Prix du jury, Berlin 2012).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La Hongrie a d'ailleurs une belle place au programme de cette année. L'hommage de goEast est consacré cette année à Miklós Jancsó, un cinéaste de l'Histoire, de la politique et de l'oppression qui reste une des grandes figures de la Nouvelle Vague est-européenne sous le communisme. Le programme comprend des classiques comme My Way Home et Red Psalm, ainsi que les films post-Chute du Mur God Walks Backwards (1990)et Wake Up Mate, Don't You Sleep (2002).

Une section baptisée Beyond Belonging explore cette année les évolutions de la perception des deux sexes, des relations et identités sexuelles, à travers une sélection qui comprend le film polonais controversé en compétition à Berlin In The Name Of de Małgorzata Szumowska. La section Highlights fête quant à elle la 13ème édition à travers un programme placé sous le signe de ce chiffre souvent porte-malheur qui propose notamment le titre serbe Death of a Man in the Balkans [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Miroslav Momčilović et Evil du Slovaque Peter Bebjak.

Tout un volet du festival est comme de coutume dédié aux jeunes professionnels, notamment aux étudiants, qui ont leur compétition, et une série d'événements parallèles (projections spéciales, débats, expositions, leçon de cinéma...) sont prévus.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.