email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2013 Quinzaine des réalisateurs

L’armada française

par 

- Des films signés Bozon, Gallienne, Peretjatko, de Perreti et Yolande Moreau à l’affiche, sans oublier Nadjari, Marcel Ophüls et Jodorowsky

L’armada française

Avec huit productions majoritaires et quatre minoritaires, la 45ème Quinzaine des réalisateurs (du 16 au 26 mai dans le cadre du 66ème Festival de Cannes (news) aura une forte tonalité française. Petit tour d’horizon des films sélectionnés.

Révélé à la Quinzaine 2007 avec La France [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Serge Bozon (photo) y reviendra avec son second long Tip Top (article), une œuvre transgenre (polar, comédie, mœurs..) portée par un casting haut de gamme (Isabelle Huppert, Sandrine Kiberlain et François Damiens). Produit par Les Films Pelléas pour un budget de 3,99 M€, coproduit par le Luxembourg (à 41%) et la Belgique (15%) via Iris, et préachetée par Canal+ et Ciné+, le film sera distribué en France et est vendu à l’international par Rezo.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Trois premiers longs métrages 100 % français seront aussi au rendez-vous. Guillaume Gallienne dévoilera la comédie Les garçons et Guillaume, à table ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Me Myself and Mum - article) qui compte notamment au casting le réalisateur lui-même et l’Allemande Diane Kruger. Produit par LGM Films, Rectangle Productions et Gaumont (qui assurera la distribution France le 20 novembre et qui pilote les ventes internationales) pour un budget de 7,86 M€ incluant des coproductions de France 3 Cinéma, de Don't Be Shy Productions et des Belges d’Umedia, le film a été préacheté par Canal+ et Ciné+.

Portrait acéré d’une certaine Corse, en particulier des relations entre les jeunes locaux et ceux issus de l’immigration, Les Apaches de Thierry de Peretti (article) a été produit par Ferris & Brockman. Ce premier long a bénéficié d’un budget de 1,07 M€ incluant entre autres une avance sur recettes du CNC et une coproduction de Stanley White. La distribution France et les ventes internationales sont en négociations. 

La fille du 14 juillet d’Antonin Peretjatko, interprété entre autres par Vimala Pons, Vincent Macaigne, Grégoire Tachnakian et Marie-Lorna Vaconsin, voit un quatuor se lancer sur les routes de France car l’un des protagonistes veut séduire une fille en l’emmenant voir la mer. Mais une halte mouvementée fera se disloquer le groupe… Produit par Ecce Films pour un budget de 1 M€, ce premier long métrage a été soutenu par les régions Midi-Pyrénées et Ile-de-France. Il sera distribué dans les salles françaises le 5 juin par Shellac

Henri de Yolande Moreau fera la clôture de la Quinzaine avec Miss Ming et Pippo Delbono en tête d’affiche. Le second long de réalisatrice de l’actrice après Quand la mer monte (César 2005 du meilleur premier film) a été produit à 80 % par la France via Christmas in July (coproduction de F comme Film et de France 3 Cinéma, préachats de Canal+ et Ciné+, avance sur recettes du CNC) et à 20 % par la Belgique (news) pour un budget total de 7,4 M€. La sortie française le 8 décembre et les ventes internationales seront assurées par Le Pacte.

Retour à la Quinzaine avec A Strange Course of Events pour le Marseillais Raphaël Nadjari qui y avait présenté Apartment #5C en 2002. Le réalisateur, habitué de Cannes (Tehilim [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
en compétition en 2007 et The Shade au Certain Regard en 1999) et de Berlin (I Am Josh Polonski’s Brother au Forum en 2001 et Avanim au Panorama en 2004), dévoilera cette année l’histoire d’un fils quadragénaire partant retrouver à Haïfa un père qu’il ne voit plus depuis cinq ans. Produit par Avenue B Productions et coproduit par Israël, le film sera vendu à l’international par MK2

La danza de la realidad du cinéaste culte franco-chilien Alejandro Jodorowsky (84 ans – El Topo, La montagne magique) a été produit par Michel Seydoux pour Camera One qui a aussi coproduit le documentaire américano-français Jodorowsky’s Dune qui sera également projeté à la Quinzaine.

La présence française est complétée par le documentaire Un voyageur de Marcel Ophüls (réalisateur notamment du Chagrin et la pitié en 1971 et fils du célèbre cinéaste Max Ophüls), produit par The Factory, coproduit par Arte France et l’INA, et vendu à l’international par Wide House.

Enfin, du côté des coproductions minoritaires françaises sélectionnées, il faut aussi noter le documentaire L’escale du suisso-iranien Kaveh Bakhtiari (coproduit par la société parisienne Kaléo Films), El verano de los peces voladores de la Chilienne Marcela Said (coproduction de Cinéma Defacto) et le film d’ouverture de la Quinzaine 2013 : Le Congrès [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Israélien Ari Folman (article - coproduit par ARP Sélection).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.