email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

La pression s’accroît sur les films du milieu

par 

- Une production de longs métrages globalement stable, mais des budgets en baisse au premier trimestre selon l'Observatoire de la Ficam

La pression s’accroît sur les films du milieu

Pointé du doigt dans le bilan 2012 (news), le regain de la bipolarisation de la production cinématographique française entre films à gros et à petits budgets, avec des oeuvres du milieu en nette diminution, semble se confirmer au premier trimestre 2013 selon l’Observatoire Métiers et Marchés de la Ficam (Fédération des Industries du Cinéma, de l'Audiovisuel et du Multimédia).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Si le niveau de la production française se maintient (38 longs entre le 1er janvier et le 31 mars 2013 contre 41 pour la même période 2012), les budgets sont en baisse de 18% si l’on exclut Supercondriaque de Dany Boon (devis de très loin le plus élevé à 31 M€). Et alors que le nombre de films au budget inférieur à 4 M€ a augmenté de 25% au premier trimestre par rapport à 2012, les longs métrages entre 4 et 7M € sont encore en baisse.

La bonne nouvelle est l’amorce d'un recul du taux de délocalisation des tournages de films d’initiative française : 34% au 1er trimestre 2013 contre 43% au 1er trimestre 2012. Un recul que la Ficam explique par une anticipation des producteurs par rapport à la mise en œuvre de la réforme du crédit d'impôt et sa rétroactivité au 1er janvier 2013. Néanmoins, cette réforme est toujours en attente de la validation définitive de la Commission européenne, une source d’inquiétude pour les professionnels de l’Hexagone qui s’ajoute à la bataille franco-française actuellement en cours menée sur le terrain de la  convention collective qui définit les conditions de travail dans la production cinématographique (article) et qu’un médiateur est actuellement en train d’essayer de résoudre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy