email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE Exploitation / Europe

Un nouveau président et un appel à l'"exception culturelle"

par 

- Aurélie Filipetti et Androulla Vassiliou ont été les oratrices invitées à la conférence d'Europa Cinemas à Cannes

Un nouveau président et un appel à l'"exception culturelle"

Ian Christie, président d’Europa Cinemas, a annoncé lors de la conférence des exploitants européens à Cannes sa décision de se retirer de son poste, qu’il va échanger avec son ancien vice-président Nico Simon.  « La présidence d’Europa Cinemas doit revenir à un exploitant, et cet exploitant est Nico », a t-il déclaré. Nico Simon est le directeur du groupe Utopia qui détient 90 écrans et 16 cinémas au Luxembourg et opère aussi en Belgique, en France et aux Pays-Bas.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Par quels moyens les salles de cinéma peuvent conserver leur public sera l’un des thèmes principaux de la dix-huitième conférence du réseau Europa Cinemas, qui se déroulera à Athènes du 21 au 24 novembre. « Les salles de cinéma doivent continuer à jouir d’une réputation selon laquelle, si les cinéastes ont réalisé leurs films, c’est pour elles », a souligné le directeur général d’Europa Cinemas Claude-Eric Poiroux.

Ce réseau cinématographique qui regroupe plus de 1000 salles a été fondé dans le but de projeter des films européens.  « C’est sur cela que nous devrions nous concentrer », a ajouté Claude-Eric Poiroux. « Europa Cinemas aspire à défendre les fenêtres de distribution car c’est ce qui permet de garantir la puissance économique. Ce modèle fonctionne depuis longtemps, ne le détruisons pas. Si un film sort au cinéma, l’argent qui provient des guichets revient aux producteurs. Avec la VOD tout cela n’est pas très clair, par manque de transparence. Pour moi, cela représente un danger pour Europa Cinemas. »

Autre sujet brûlant de la conférence, les négociations sur le partenariat transatlantique pour le commerce et l’investissement prévu pour le 14 juin. « L’exception culturelle doit être exclue » a déclaré la ministre française de la culture Aurélie Filipetti lors de la conférence. « La prochaine étape sera décidée par les ministres du commerce », a ajouté Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’éducation et à la culture. Pendant ce temps, l’Allemande Doris Pack, membre du parlement européen, a appelé tous les représentants de l’industrie à préconiser l’exception culturelle et à envoyer des messages électroniques de protestation au parlement européen. Elle lance une mise en garde : « Il nous faut agir dès maintenant.  Lorsque les négociations auront débuté, il sera trop tard. »

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy