email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS Allemagne

Le soutien au cinéma : une réussite de la politique culturelle allemande

par 

- Le Parlement allemand ajuste et proroge la loi sur le financement du cinéma

Le soutien au cinéma : une réussite de la politique culturelle allemande

"Le principe du soutien au cinéma est de nouveau approuvé par le Parlement", a annoncé le ministre de la Culture allemand Bernd Neumann (photo). "Le cinéma est, comme le théâtre, une expression de notre diversité culturelle unique au monde, et ce qui vaut pour le théâtre vaut également pour le cinéma : ni l'un, ni l'autre ne fonctionne sans l'aide de l'État".

La Loi sur le financement du cinéma (dite FFG) est le fondement légal du FFA (organisme de régulation du cinéma allemand) et du prélèvement de certains fonds pour soutenir le cinéma. Le FFA a pour mission de collecter de l'argent venant des exploitants, des distributeurs vidéo (y compris sur Internet), des chaînes de télévision et autres vendeurs de contenus.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Neumann a fait le point sur la politique actuelle en matière de cinéma, en précisant que le soutien au cinéma et le programme d'aide à la numérisation des cinémas auront été une belle réussite de la politique culturelle nationale : "Le programme d'aide du ministère et du FFA pour la numérisation des salles a contribué de manière décisive à préserver la diversité de notre paysage cinématographique. D'ici la fin de 2013, le gouvernement allemand aura fourni en tout 21 millions d'euros pour la conversion des cinémas au numérique – cela fait un million d'euros de plus que ce qui avait initialement décidé. La numérisation de l'ensemble des cinémas allemands sera largement terminée avant la fin de l'année".

Parmi les autres grandes modifications de la loi sur la cinéma, il faut citer l'extension de la taxe aux fournisseurs de vidéo à la demande basés à l'étranger, la flexibilité plus grande de la chronologie des médias et l'accent mis sur l'accessibilité des films. Par ailleurs, notre patrimoine filmique va être numérisé et ajouté au catalogue du FFA. Du fait de l'évolution rapide des technologies, la vie de la nouvelle loi est limitée à trois ans (au lieu de cinq auparavant). Le passage du DVD à la distribution par vidéo à la demande va changer les structures actuelles du marché, ce qui pourrait requérer une adaptation des prélèvements demandés aux opérateurs. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy