email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS France / Belgique

Paris Cinéma Made in Belgiëque

par 

- Le focus belge de Paris Cinéma s’annonce particulièrement riche et varié, balayant les cinématographies du Nord et du Sud du pays à travers les décennies et plus de 100 films

Paris Cinéma Made in Belgiëque

Aujourd’hui débute dans la capitale française le festival Paris Cinéma (lire l'article), qui se tiendra jusqu’au 9 juillet prochain. Au sein de sa riche programmation se dégage une section entièrement consacrée aux cinémas belges, dans toute leur diversité. Et diversité il y a, puisque le programme clame sa volonté d’exposer les cinémas de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles. Plus qu’une simple rétrospective, les programmateurs ont choisi plusieurs axes signifiants, soulignant les reliefs de la production cinématographique du plat pays.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parce que le cinéma belge est avant tout un cinéma d’auteur, Paris Cinéma a choisi de mettre en lumière deux de ses représentants les plus talentueux, n’hésitant pas à parler de Nouvelles Vagues francophone et flamande. Pour le Nord du pays, le festival  proposera l’intégrale de l’œuvre de Felix Van Groeningen, avec ses deux derniers succès passés par Cannes (La Merditude des Choses [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen
fiche film
]
) et Berlin (Alabama Monroe [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Felix van Groeningen
interview : Felix Van Groeningen
interview : Felix Van Groeningen
fiche film
]
en « VF »), ses deux films précédents ainsi qu’une sélection de courts métrages. Côté francophone, c’est Joachim Lafosse qui aura l’honneur de la rétrospective, avec là aussi l’intégrale de son œuvre. Le festival mettra également en avant la carrière fournie et singulière de la discrète Natacha Régnier (photo), que l’on a pu voir dans pas moins d’une trentaine de films, comme récemment dans 38 Témoins [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Lucas Belvaux. Le Festival projettera 21 de ses films.

Le festival a également souhaité aborder le cinéma belge sous le prisme spécifique de la comédie. Pays du surréalisme, la Belgique se distingue régulièrement par un humour tout à tour noir, loufoque ou poétique. Si l’on peut considérer que C’est arrivé près de chez vous, petite bombe d’humour caustique, a permis à la Belgique de faire une entrée fracassante sur la scène des comédies décapantes, Paris Cinéma revient aux sources avec Henri Storck ou Patrick Van Antwerpen, et invite de dignes héritiers comme Bouli Lanners (Eldorado [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Abel & Gordon (L’Iceberg [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) ou Vincent Lannoo (Strass).

Enfin, le festival offre également des panoramas longs et courts métrages particulièrement riches, balayant les décennies, ainsi qu’une incontournable nuit Jean-Claude Van Damme et une surprenante nuit de la belgitude. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy