email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Croatie

Pula Film Festival projette le nombre record de 23 films croates dans ses deux compétitions

par 

- Le 60ème Festival de Pula (13-27 juillet) va présenter le nombre record de 23 titres croates dans ses deux compétitions, dont dix coproductions minoritaires

Pula Film Festival projette le nombre record de 23 films croates dans ses deux compétitions

Le Festival de Pula, fondé il y a exactement 60 ans comme vitrine du cinéma yougoslave, à présent dédié au cinéma croate, présentera entre le 13 et le 27 juillet le nombre sans précédent de 23 productions nationales : 13 dans sa compétition principale, 10 dans la section réservée aux coproductions minoritaires.

L'ouverture de l'événement sera assurée par Handymen, le septième long métrage de Dalibor Matanić, deux fois lauréat à Pula de l'Arène d'or du meilleur réalisateur. Cette comédie sur une femme au foyer dont les problèmes avec les hommes ne s'arrêtent pas ceux qu'elle a avec son mari maladroit est interprétée par Anita Ćurković, Nikša Butijer et Goran Bogdan. Elle a été produite par la Radiotélévision croate.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les deux sociétés de production les plus prolifiques du pays, Kinorama et Interfilm, présentent respectivement trois et quatre films dans la section principale.

Kinorama propose : le polar One Shot [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui marque les débuts sur le grand écran de l'acteur et réalisateur de télévision Robert Orhel ; le drame inspiré de faits réels Hush [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui est le cinquième film du scénariste et réalisateur Lukas Nola ; le champion du box-office The Mysterious Boy (critique) de Dražen Žarković, qui est le deuxième volet de la série tirée des livres pour enfants d'Ivan Kušan et a réalisé 69 000 entrées en 19 semaines d'exploitation.

Interfilm a un succès encore plus flamboyant au programme : The Priest's Children [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Vinko Bresan
fiche film
]
, de Vinko Brešan (info), troisième film croate le plus populaire de tous les temps (158 000 spectateurs). La société attend aussi beaucoup, au box-office, de la comédie Cowboys [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Tomislav Mršić, qui s'inspire d'un spectacle théâtral ultra populaire où huit personnages marginalisés essaient de monter une pièce.

Interfilm va aussi présenter à Pula le premier long métrage du scénariste et réalisateur Dario Pleić, un thriller intitulé Not All About Money. Cependant, son véritable atout dans la sélection est sans doute le nouveau film du scénariste et réalisateur Zrinko Ogresta, qui a déjà six Arènes d'or à son actif. Projections, qui est son cinquième travail, retrace une séance du programme de thérapie de groupe de fin d'études qui est imposé aux psychologues professionnels.

Un autre favori de la compétition est A Stranger [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bobo Jelcic
fiche film
]
, de Bobo Jelčić (info), produit par Spiritus Movens, projeté en avant-première mondiale dans la section Forum du dernier Festival de Berlin et porté par l'excellente réception que lui ont réservée les critiques croates, notamment grâce à la performance de son acteur principal, Bogdan Diklić.

La compétition nationale inclut aussi le drame Vis-à-vis de Nevio Marasović (coproduit par Antitalent  Produkcija et Copycat), la comédie noire Simon Magus de Petar Orešković (Alka Film), le drame social The Farewell de Dan Oki (Udruga Kazimir) et la comédie artistique The Bug, un second film en tant que réalisateur du célèbre acteur Filip Šovagović que le public croate attend impatiemment et dont le premier rôle est interprété par Nataša Škaričić,élue deux fois meilleure actrice à Sarajevo.

La compétition qui accueille les productions croates minoritaires est dominée par des titres représentant les pays avoisinants. Cinq coproductions majoritaires slovènes sont en lice : Dual [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nejc Gazvoda
fiche film
]
de Nejc Gazvoda (lire), Feed Me with Your Words de Martin Turk, Good to Go de Matevž Lucar, Shanghai Gypsy de Marko Naberšnik et Adria Blues [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Miroslav Mandić. La Serbie est représentée par Circles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Srdan Golubovic
fiche film
]
de Srdan Golubović (info [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Srdan Golubovic
fiche film
]
), When Day Breaks [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Goran Paskaljević et The Forgerer de Goran Marković. La sélection est complétée par Goltzius and the Pelican Company [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Peter Greenaway, qui vient des Pays-Bas, et My Beautiful Country [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mihaela Kezele (Allemagne).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy