email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE Italie

Des États Généraux du cinéma italien à Venise

par 

- Le responsable du département cinéma du Ministère de la Culture italien a confirmé pour Cineuropa que des discussions seraient organisées pendant la Mostra, en présence du ministre Bray et du Premier Ministre

Des États Généraux du cinéma italien à Venise

Nicola Borrelli (photo), responsable du département cinéma du Ministère de la Culture italien, a confirmé pour Cineuropa ce qu'avait dit le ministre Massimo Bray à Cannes : "La prochaine Mostra de Venise (28 août–7 septembre) accueillera des États Généraux du cinéma et de la production audiovisuelle. L'objectif est d'intégrer le Premier Ministre Enrico Letta aux pourparlers finaux entre les institutions et l'industrie". Borrelli a pris part hier à un atelier dans le cadre du Festival de Maratea. "Il ne s'agira pas, précise-t-il encore, d'un congrès au sens traditionnel, mais d'une discussion qui permettra de bien disséquer tous les thèmes à l'ordre du jour". 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ces derniers jours, le Premier Ministre italien a répondu via Twitter à un abonné qui demandait des explications sur les coupes budgétaires imposées dans le domaine de la culture (des coupes qui ont aussi affecté les crédits d'impôts pour le cinéma, provoquant l'indignation des associations de tout le secteur, qui ont menacé de boycotter la prochaine Mostra de Venise : "Les coupes imposées à la culture résultent de décisions antérieures qui entrent en vigueur maintenant. Dans la loi de stabilisation, comme je l'ai promis, nous inverserons la tendance". Le ministre de la Culture Massimo Bray serait en train de préparer une intervention du gouvernement dans le domaine du cinéma dont il pourrait annoncer la teneur dès la mi-juillet.

Aujourd'hui, les associations du secteur ont rencontré Bray puis le vice-ministre au Développement économique Antonio Catricalà, auquel elles ont présenté un document résumant les observations et les demandes de l'industrie du film : que l'argent destiné aux crédits d'impôt soit de nouveau porté à 90 millions d'euros et que ce système favorisant le développement du cinéma italien soit rendu définitif. 

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.