email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Belgique

Alleluia, Fabrice du Welz retourne à sa trilogie ardennaise

par 

- Entre deux grosses productions française et américaine, Fabrice du Welz tourne le deuxième volet de sa trilogie ardennaise, Alleluia, la continuation du très remarqué Calvaire

Alleluia, Fabrice du Welz retourne à sa trilogie ardennaise

Un an après le tournage de Colt 45, film noir corbeau avec Ymanol Perset, Joey Starr, Gérard Lanvin, Simon Abkarian et Alice Taglioni, produit par La Petite Reine de Thomas Langmann, et qui devrait sortir dans le courant de l’automne, Fabrice du Welz est de retour avec un projet très personnel, le deuxième opus de sa trilogie ardennaise, entamée avec son premier long, Calvaire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Cette trilogie, profondément ancrée dans les paysages parfois hostiles des Ardennes belges qui ont bercé l’enfance du réalisateur, dévoile une galerie de personnages sérieusement allumés, à tendance psychotique, propulsés dans des odyssées relativement sanglantes et franchement cauchemardesques.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Du Welz retrouve ici Laurent Lucas, le héros de Calvaire, auquel il associe l’actrice espagnole Lola Dueñas, qui incarne Gloria, l’héroïne du film, qui jouait les Arlésiennes dans  Calvaire. Centré autour de la folie meurtrière de Gloria, l’histoire s’inspire librement de celle des Tueurs de la lune de miel, ce couple mythique d’amants criminels et serial killers hyperactifs qui assassinèrent une vingtaine de femmes dans l’Amérique de la fin des années 40.

À la production de cette « tragédie grotesque, sorte d’opéra sanglant sec, dépourvu de lyrisme, ce road-movie qu’il rêve étrange, tendre, violent et poétique », on retrouve Vincent Tavier (producteur de Calvaire, Panique au Village [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stéphane Aubier et Vincen…
interview : Stéphane Aubier et Vincent…
fiche film
]
), qui a coscénarisé Alleluia, et qui lance au passage sa nouvelle structure de production, Panique, qui produit avec Radar, One Eyed et Savage Film, et avec les soutiens de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Wallimage, du VAF, de BE TV, et de Canal + pour la France, ou le film sera distribué par SND

A noter que Fabrice du Welz n’en finit plus de tourner, puisqu’à peine le clap de fin proclamé, il se lancera dans les repérages de son prochain film, une production américaine. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy