email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Danemark

Itsi Bitsi : portrait d'une icône de la culture hippie danoise

par 

- Le Danois Ole Christian Madsen (Flame & Citron, SuperClásico) va faire un film sur Erik Skaløe, le chanteur du groupe Steppenwolves, qui s'est suicidé à 25 ans

Itsi Bitsi : portrait d'une icône de la culture hippie danoise

Le Danois Ole Christian Madsen, le réalisateur de Flame & Citron [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(qui a vendu 673 000 entrées au Danemark) et SuperClásico [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(le candidat national pour les Oscars 2012), va commencer le 2 octobre le tournage d'Itsi Bitsi, sur Erik Skaløe, le chanteur du groupe de rock Steppenwolves, une icône de la culture hippie danoise. SF  Film a d'ores et déjà fixé la date de sortie du film au 15 janvier 2015.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Skaløe est un beatnik dont la quête permanente de nouveauté en a fait un modèle pour le mouvement hippie qui a commencé de se manifester au Danemark au début des années 1960. En 1967, son groupe a sorti l'album culte HIP. L'année suivante, le jeune homme s'est suicidé à la frontière entre l'Inde et le Pakistan, à l'âge de 25 ans.

Itsi Bitsi, qui reprend le titre d'une chanson de HIP mais aussi le surnom qu'il donnait à son grand amour, Iben Nagel Rasmussen, se passe entre 1962 et 1968 entre le Danemark, la France, l'Espagne, l'Afrique du Nord, la Grèce, le Népal, le Pakistan et l'Inde. Le film a été scénarisé par Madsen et Bo Hr. Hansen. Il est produit par Lars Bredo Rahbek pour Nimbus Film avec Mainstream, Beofilm, la chaîne privée danoise TV2 et la société suédoise Bleck Film.

Les rôles de Skaløe et Rasmussen ont été confiés à deux acteurs débutants : Joachim Fjelstrup (26 ans), qui a étudié l'art dramatique à la Statens Scenekunstskole de Copenhague, et Marie Touyrell Søderberg (25 ans, à gauche de Madsen sur la photo), qui a terminé ses cours au Théâtre d'Odense l'année dernière. Ils donneront la réplique à Anette Støvelbæk, Thure Lindhardt, aux Suédoises Ola Rapace et Julia Ragnarsson et à Christian Gade Bjerrum, Johannes Nymark et Jakob Randrup.

Photo : Per Arnesen

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy