email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LONDRES 2013

Sixteen : survivre dans la jungle urbaine

par 

- L'histoire éprouvante d'un ancien enfant-soldat pour un premier long métrage de qualité avec Roger Jean Nsengiyumva et Rachael Stirling

Sixteen : survivre dans la jungle urbaine

Le court métrage Silent Things, du scénariste-réalisateur Rob Brown, a fait son avant-première au 40ème Festival de Rotterdam en 2011 et remporté le Prix du jury Nouveaux arrivants. Le scénario de son premier long métrage, Sixteen [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, a été choisi la même année parmi 400 candidats pour une lecture au Forum BAFTA Rocliffe des nouveaux scénaristes du Festival international d'Édimbourg. Ce scénario est désormais un film d'excellente qualité.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

À deux jours de son 16ème anniversaire, Jumah (Roger Jean Nsengiyumva, Africa United [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) est un jeune à problèmes. Après avoir été enfant-soldat au Congo, avec sa mère adoptive Laura (Rachael Stirling, Salmon Fishing In The Yemen [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), qui travaille pour des missions caritatives, il essaie d'apprendre à contrôler les accès de violence qui l'ont fait expulser de plusieurs écoles déjà. Mais un guerrier reste toujours un guerrier et voilà Jumah qui brise le nez d'un de ses camarades. Imploré par Laura, le proviseur lui accorde alors une autre chance, la dernière. Jumah devra se tenir à carreau s'il veut terminer sa scolarité et avoir quelque espoir d'avenir. Les choses se compliquent quand le garçon est témoin d'un meurtre commis au couteau par un élève de son école qui travaille pour le parrain local. Jumah doit alors choisir entre dire la vérité et trahir son camarade ou alors se plier à la pression exercée sur sa famille par le parrain en question pour qu'il se taise. Pour couronner le tout, Jumah doit gérer ses jeunes hormones et ses premiers émois amoureux, dont l'objet est sa camarade Chloe (Rosie Day, The Seasoning House). Enfin, le jeune homme doit poursuivre le métier pour lequel il s'est mis à éprouver un intérêt inattendu: celui de coiffeur.

Sixteen est un thriller urbain silencieux où la menace vient du silence et des menaces sussurées plus que des confrontations tempétueuses. Bien que Londres soit une mégalopole effervescente, l'univers de Sixteen est étrangement coi et tous ses personnages semblent vivre sous une chape de peur. C'est le vrai Londres qu'on voit là, une ville qui ressemble peu au Londres de carte postale de Richard Curtis, un endroit que le touriste moyen ne verra jamais. Brown excelle à la création d'un monde où les signes distinctifs iconiques de la capitale anglaise, comme les bus rouges et l'enseigne des stations de métro, sont présents mais seulement au loin. Jumah a simplement troqué la jungle africaine contre une autre jungle, urbaine. Cet univers est habité par une galerie de personnages on ne peut plus crédibles. Nsengiyumva en particulier arrive formidablement à rendre la difficulté de son âge, le poids de son passé et le drame de sa situation présente. De son côté, Stirling communique très bien la frustration et l'amour que ressent Laura. La force d'un grand réalisateur est d'arriver à créer un univers unique dans lequel le public entre et qu'il se met à habiter un moment.  Un peu comme Alfonso Cuaron dans la superproduction Gravity [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
, Brown y parvient dans Sixteen, mais de l'autre côté de l'échelle.

Sixteen a été produit par Seize Films et partiellement financé grâce à Kickstarter.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy