email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

EXPLOITATION France

Plus de rigueur pour les multiplexes

par 

Officialisation de la baisse à 300 places du seuil d'autorisation accordé par l'Etat pour la création de multiplexes en France, une modification du dispositif votée le 3 avril à l'Assemblée Nationale dont s'est félicité le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Jacques Aillagon, dans un communiqué de presse diffusé le 10 avril.

Fixé jusqu'alors à 800 fauteuils, le seuil d'autorisation constituait un sujet d'inquiétude majeur pour les exploitants français, en raison du développement par la grande distribution (en particulier les Centres Leclerc) de multiplexes ayant une capacité inférieure et échappant aux autorisations accordées par les Commissions départementales d'équipement cinématographiques (CDEC).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Largement débattue lors du 57e Congrès de la Fédération Nationale des Cinémas Français en septembre dernier à Nice, la menace avait contribué à constituer un front uni des exploitants et Jean-Jacques Aillagon avait pris position contre l'arrivée de la grande distribution dans le secteur de l'exploitation cinématographique. La parade a donc été trouvée : abaisser le seuil de création des multiplexes pour éviter la déstabilisation des salles de proximité et l'émergence de nouveaux opérateurs, agissant en dehors de toute régulation pour lesquels le cinéma risquait d'être un produit d'appel commercial et non un outil de diffusion culturelle.
Sur le plan des extensions, la nouvelle loi a également resserré le contrôle. En effet, les multiplexes pouvaient augmenter leur capacité à 1500 places après 5 ans d'exercice sans passer devant le CDEC, un passage automatique désormais impossible, une autorisation étant maintenant obligatoire.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy