email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INSTITUTIONS Espagne

Virginia Yagüe est nommée à la présidence de la CIMA

par 

- Isabel de Ocampo abandonne la présidence de l'Association des Femmes travaillant dans le cinéma et l'audiovisuel et laisse sa place à la première vice-présidente

Virginia Yagüe est nommée à la présidence de la CIMA
Virginia Yagüe

Nouvelle année, nouvelle présidente : la CIMA (Association des Femmes travaillant dans le cinéma et l'audiovisuel) a nommé le 7 janvier Virginia Yagüe à sa présidence, suite à la démission d'Isabel de Ocampo.

Comme l'énoncent les statuts de l'association, dans le cas d'une démission de la présidente, sa charge revient à la première vice-présidente et la seconde vice-présidente (en l'espèce la réalisatrice Juana Macías) devient la première.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Yagüe a notamment pour objectif d'"unir les initiatives qui, comme CIMA Mentoring, ont pour fin de stimuler la création en faisant sorte que les projets deviennent des réalités tangibles menées par des réalisatrices établies ou qui, comme Colección Espejo, donnent de la visibilité aux nouveaux talents et aux jeunes recrues de l'industrie".

Après un an et demi à la présidence de la CIMA, Ocampo a quitté son poste car il était trop prenant et s'ajoutait à sa charge de présidente exécutive de l'EWA (European Women's Association). À partir de maintenant, la réalisatrice et scénariste va se consacrer entièrement à l'EWA et à ses projets.

Yagüe, écrivain, scénariste et productrice, a à son actif une longue carrière à la télévision, pour laquelle elle a écrit des scénarios comme celui de La señora. Son travail le plus connu pour le cinéma est le scénario d'Els nens salvatges [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, primé au Festival de Málaga. En plus de ses activités à la CIMA, elle est vice-présidente de la DAMA (Droits des auteurs dans l'audiovisuel).

La CIMA, fondée en 2007, réunit 200 femmes représentant le secteur de l'audiovisuel (réalisatrices, productrices, scénaristes, documentaristes, monteuses...) afin d'assurer une présence équitable des femmes dans le métier. 

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.