email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2014 Forum

Berlinale : At Home offre un point de vue différent sur la crise grecque

par 

- Le deuxième film consécutif de Karanikola dans la section Forum présente la crise grecque à travers les yeux d’une travailleuse immigrée malade

Berlinale : At Home offre un point de vue différent sur la crise grecque
Maria Kallimani and Zoi Asimaki in At Home

Il paraît que les crises sont pleines d’opportunités. Une de celles-ci, apparue récemment dans l’histoire grecque, permet aux employeurs d’utiliser les régulations du travail plus flexibles à leur avantage et de transformer ces temps de difficultés économiques en un prétexte pour licencier des employés.

Bien que ce thème ne soit pas au centre de l’histoire de At Home [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Athanasios Karanikolas, il saute aux yeux du spectateur à mesure que le réalisateur dévoile l’histoire de Nadja (Maria Kallimani), la gouvernante fidèle et aimée d’une famille grecque aisée de trois personnes dont elle s’occupe depuis plus de dix ans. La femme de la maison (Marisha Triantafyllidou) vante ses qualités, tandis que son mari (Alexandros Logothetis) est soulagé que sa fille (Zoi Asimaki) soit élevée par une personne qui “parle grec correctement”. Mais lorsque Nadja commence à avoir des problèmes de santé, la situation va de mal en pis.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En parlant avec Cineuropa, Karanikola a défini son film comme étant “la pire situation que puisse connaître une travailleuse immigrée qui n’a jamais été engagée officiellement, n’a pas de sécurité sociale ni d’assurance maladie ou d’allocations et se retrouve soudainement sans rien”. Sa réalisation délicate peint le portrait de la famille de manière colorée, en ne les dénigrant jamais mais en dénonçant leur indifférence bourgeoise.

Alors que Nadja éprouve la plus grande tendresse pour ces personnes qu’elle considère à présent comme sa famille, le père lui, clarifie la situation pour sa femme lorsque les choses se compliquent : “Elle n’est pas de la famille. Elle travaille simplement pour nous.” La performance tout en nuances de Kallimani s’ajoute au drame délicat de Karanikola, tandis que la caméra du directeur de la photographie Johannes Louis ajoute un sentiment âpre de danger aux scènes ensoleillées du réalisateur.

Production gréco-allemande, At Home a été présenté au Thessaloniki Agora Works in Progress en novembre 2013 et sera projeté en avant-première mondiale dans la section Forum de la Berlinale le lundi 10 février.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy