email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

SORTIES Pologne

Stones For The Rampart : L’éthos mis en question

par 

- Produit et distribué par Monolith Films, le nouveau long métrage de Robert Glinski arrive aujourd'hui en salles

Stones For The Rampart : L’éthos mis en question

Un débat médiatique animé et parfois tendu a précédé la sortie aujourd’hui dans les salles polonaise du nouveau film de Robert Glinski : Stones For The Rampart [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Kamienie na Szaniec). Adaptation d'un livre écrit et publié pour la première fois sous le manteau, en 1943, le long métrage conduit à se poser une question majeure : cela a-t-il encore un sens de cultiver et de soutenir l’éthos d'un jeune soldat et héros de guerre prêt à se sacrifier pour l’honneur et la liberté de sa patrie ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le livre d’Aleksander Kaminski, ainsi que le film, retracent les actions de jeunes scouts, résistants et membres du mouvement du "Petit Sabotage", lors de l'occupation allemande de Varsovie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un récit sans doute écrit dans le but de mobiliser les jeunes dans la lutte d’opposition, de les encourager dans leur exposition au risque de perdre la vie, de les pousser à combattre et à faire preuve de solidarité nationale. Mais Robert Glinski semble prendre ses distances par rapport à cette mission originelle. "Les personnages statufiés ne seraient pas authentiques. Ils n’existent pas d’ailleurs" explique le réalisateur. "Dans mon film, le spectateur voit des garçons en chair et en os, avec des caractères très différents. Je voulais surtout montrer aux jeunes que ces garçons étaient cool, qu’ils aimaient, qu’ils se faisaient des blagues, qu’ils étaient drôles, mais en même temps qu’ils savaient discuter, qu’ils avaient des idéaux."

Le film, dont la direction de la photographie est signée Pawel Edelman, a un fond très personnel. En effet, Robert Glinski l'a dédié à sa mère qui fut infirmière dans l’un des bataillons les plus célèbres de l'Insurrection de Varsovie. Elle raconta notamment que le premier blessé qu’elle soigna alors fut un jeune Allemand qui, en mourant dans ses bras, lui avait parlé de sa mère.

Les trois rôles principaux ont été confiés aux débutants Tomasz Zietek, Marcel Sabat et Kamil Szeptycki. A leurs côtés figurent des acteurs connus comme Danuta Stenka, Artur Zmijewski, Andrzej Chyra, Marian Dziedziel, Olgierd Lukaszewicz, Krzysztof Globisz et Wojciech Zielinski.

Stones For The Rampart a été produit et est distribué en Pologne par Monolith Films

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy