email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Belgique

Le pape du comique gore Alex de la Iglesia doublement primé au BIFFF

par 

- Rires nerveux et sursauts hilares, le cocktail gagnant de Witching and Bitching a conquis le jury et le public du Festival du Film Fantastique de Bruxelles

Le pape du comique gore Alex de la Iglesia doublement primé au BIFFF
Witching and Bitching de Alex de la Iglesia

Le Festival International du Film Fantastique de Bruxelles qui s’est achevé ce weekend a succombé à Witching and Bitching [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
, la friandise hispanique d’Alex de la Iglesia, maître de la comédie horrifique. Le jury du Corbeau d’or, présidé par Sergi Lopez, n’a pas su résister à l’artillerie lourde déployée par De La Iglesia (sorcières sexy, déguisements iconoclastes, effets spéciaux au cordeau, grand-guignol flamboyant), tout comme le public du BIFFF, jamais mécontent de rire un peu entre deux visions d’horreur. Bizarrement, De La Iglesia n’avait plus été primé au BIFFF depuis Le Jour de la Bête en 1996, qui avait en son temps largement contribué à galvaniser le genre de la comédie horrifique.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Si le prix du thriller revient à un film indien (Monsoon Shootout [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Amit Kumar), et le Corbeau d’argent ex-aequo revient à deux films asiatiques (Rigor Mortis de Juno Mak et Horror Stories 2 de Min Kyu-dong, Kim Sung-ho, Kim Hui & Jung Bum-shik), le cinéma de genre européen se partage le reste du palmarès. Le Prix du 7ème parallèle est revenu à LFO du Suédois Antonio Tublen. Robert, quarantenaire furieusement terne voit sa vie bouleversée par une découverte révolutionnaire : une fréquence, ou plutôt la fréquence ultime, qui permet d’hypnotiser l’être humain, et de contrôler son corps et son esprit. Après en avoir profiter pour coucher avec sa voisine, Robert décide d’exploiter de façon un peu plus ambitieuse sa découverte, et se retrouve confronté à de grands dilemmes moraux, entre autres problèmes. Dans la même section, une mention a été attribué à Wrong Cops [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le nouveau film de Quentin Dupieux, là encore dans un registre plutôt comique et sérieusement décalé.

Le Méliès d’argent (compétition européenne) a quant à lui été remis dans un tout autre genre au film irlandais Let us Prey, premier long métrage de Brian O’Malley, huis-clos asphyxiant où l’hémoglobine coule à flot, et où l’on rit beaucoup, beaucoup moins. Le film concourra pour le Méliès d’or 2014, pour lequel sont déjà qualifiés Enemy [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de Denis Villeneuve, et L’Etrange Couleur des Larmes de ton Corps [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Hélène Cattet et Bruno Forzani.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy