email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS Italie

Le ministère de la Culture italien soutient les prochains films de Sorrentino, Frammartino et Mollo

par 

- Le ministère a reconnu d'intérêt culturel plusieurs titres, parmi lesquels figurent aussi les nouveaux projets d'Avati, Morante, Genovese et Marcello

Le ministère de la Culture italien soutient les prochains films de Sorrentino, Frammartino et Mollo
Michael Caine sur le tournage de La giovinezza de Paolo Sorrentino

La giovinezza de Paolo Sorrentino, Tarda primavera de Michelangelo Frammartino et Ombre bianche, de Fabio Mollo, font partie des films qui ont été reconnus d'intérêt culturel et financés par la sous-commission cinéma du Ministère de la Culture, les deux premiers lors de la délibération du 15 octobre (section longs métrages, demandes présentées avant le 31 janvier) et le troisième lors de la session du 29 octobre (premiers et deuxièmes films, demandes présentées avant le 15 janvier).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le nouveau film du réalisateur oscarisé Paolo Sorrentino, produit par Indigo Film, a reçu 900 000 euros, celui de Frammartino (Label Europa Cinemas à Cannes en 2010 pour Le quattro volte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michelangelo Frammartino
interview : Savina Neirotti
fiche film
]
), produit par Vivo Film, en a obtenus 400 000, et le deuxième long métrage de Mollo (l'auteur du film encensé Il sud è niente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), produit par Ascent Film, s'est vu allouer 200 000 euros.

Parmi les autres films financés, on trouve Un ragazzo d’oro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pupi Avati (Duea Film - Combo Produzioni ; 350 000 euros), Ogni maledetto Natale [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Giacomo Ciarrapico, Luca Vendruscolo et Mattia Torre (Wildside ; 250 000 euros), Assolo de Laura Morante (Cinemaundici ; 250 000 euros), Sei mai stata sulla luna? [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Paolo Genovese (Pepito Produzioni ; 250 000 euros), Permesso di soggiorno d'Edoardo De Angelis, Francesco Prisco et Guido Lombardi (Run Film ; 150 000 euros), Caffè de Cristiano Bortone (Orisa Produzioni ; 300 000 euros) et Biagio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Pasquale Scimeca (Arbash - Alì Natura ; 150 000 euros). Plusieurs films n'ont pas reçu de financements mais seulement la reconnaissance d'intérêt culturel : La corrispondenza de Giuseppe Tornatore, Confusi e felici [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Massimiliano Bruno et Neve [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Stefano Incerti. Pour la liste complète des titres reconnus, cliquer ici.

Les premiers et deuxièmes longs métrages épaulés comprennent, outre le film de Mollo, Bella e perduta [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pietro Marcello ­
fiche film
]
de Pietro Marcello (Avventurosa ; 150 000 euros), L’attesa de Piero Messina (Indigo Film ; 200 000 euros), Polvere rossa de Marco Amenta (Eurofilm ; 150 000 euros) et L’amore non perdona [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Stefano Consiglio (Bibi Film Tv ; 100 000 euros). Deux premiers longs en tant que réalisateurs par des acteurs ont été reportés à la prochaine délibération : La profezia dell’armadillo de Valerio Mastandrea et Mele marce de Paolo Briguglia (pour la liste complète, cliquer ici).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy