email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Suisse / Roumanie

The Miracle of Tekir en tournage

par 

- Le deuxième film de Ruxandra Zenide sera prêt en décembre

The Miracle of Tekir en tournage
Une des images qui ont inspiré The Miracle of Tekir

Près d'une décennie après son premier long métrage, Ryna [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Ruxandra Zenide s'est remise à tourner le mois dernier, et son nouveau film, The Miracle of Tekir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, devrait être dans la boîte la première semaine de décembre. Ce titre est produit par la société suisse Elefant Films et coproduit en Roumanie par Elefant Film. The Miracle of Tekir a déjà des distributeurs dans les deux pays.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario, écrit par Zenide, présente l'histoire de Mara (incarnée par Dorotheea Petre, de Comment j'ai fêté la fin du monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Elle vit dans un petit village dans le delta du Danube et traite les pêcheurs malades avec une boue miraculeuse qu'elle collecte dans la nature. Quand elle tombe enceinte et raconte aux autres villageois que c'est à cause de la glaise, pas d'un homme, elle est bannie du village. Elle trouve alors un emploi dans le centre de bien-être d'un hôtel. Là, elle rencontre Lili (Elina Löwensohn), une femme riche et sophistiquée qui va changer le cours du destin de Mara.

Zenide explique qu'il avait envie d'explorer ce coin de l'Europe "où l'ouest rencontre l'est dans des paysages sauvages et indomptables, et des petites communautés qui agonisent parce que les jeunes vont ailleurs, pas loin, là où fleurit la civilisation moderne qui a remplacé les traditions par les technologies et le pragmatisme occidental". Les deux personnages principaux représentent ces deux mondes différents.

Bogdan Dumitrache (Mère et fils [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Calin Peter Netzer
fiche film
]
) joue le rôle du prêtre du village et George Piştereanu (Si je veux siffler, je siffle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ada Condeescu
fiche film
]
) celui de Julio, un jeune homme qui travaille dans le centre de relaxation où Mara rencontre Lili. La photographie a été confiée à Hélène Louvart.

Le film sortira dans ses pays de production l'année prochaine. Independenţa Film le distribuera en Roumanie, Filmcoopi en Suisse.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy