email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France

L’imbroglio Astérix

par 

Rebondissements pour les aventures sur grand écran des célèbres Gaulois Astérix et Obélix qui déchaînent les convoitises.
Après les deux longs-métrages de fiction Astérix et Obélix contre César (1999) et Mission Cléopâtre (2002) qui ont attiré plus de 45 millions de spectateurs dans le monde, la même équipe de production préparait le troisième volet Astérix en Hispania mais un coup d’arrêt semble se profiler, alors que de son côté la chaîne M6 a décidé d’inaugurer son «M6 Studio» avec un dessin animé Astérix et les Vikings.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pour le premier projet toujours contrôlé par Claude Berri et sa société Pathé Renn Productions, Gérard Depardieu et Christian Clavier avaient finalement accepté de rendosser les costumes des deux Gaulois sous la direction du réalisateur Gérard Jugnot. Selon la société Pathé, chargé des ventes internationales, le casting aurait aussi reformé l’ancienne troupe du Splendid (Les Bronzés) avec des rôles pour Josiane Balasko, Thierry Lhermitte et Michel Blanc. Mais coup de théâtre! Les ayant droits (Albert Uderzo, Anne Goscinny et les Editions Albert René) refuseraient de donner leur feu vert à ce troisième épisode.

De son côté, la chaîne de télévision M6, déjà active dans le domaine du préachat de films, de la coproduction et de la distribution via SND, a annoncé la création de M6 Studio. Premier long-métrage prévu : une septième adaptation en dessin animé des albums d’Uderzo et Goscinny: Astérix et les Vikings. Coproduit par les danois de A-Films, cette première production M6 bénéficiera d’un budget de 22 millions d’euros et sortira sur les écrans en 2006.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy