email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION France / Belgique

L’Échange des princesses en post-production

par 

- Au casting du film de Marc Dugain figurent Lambert Wilson, Olivier Gourmet, Igor van Dessel, Maya Sansa, Kacey Mottet-Klein et Anamaria Vartolomei

L’Échange des princesses en post-production
L’Échange des princesses de Marc Dugain

Tournage terminé depuis jeudi dernier en Belgique pour L’Échange des princesses [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le second long métrage de fiction cinématographique de Marc Dugain après Une exécution ordinaire (nominé au prix Louis-Delluc du meilleur premier film en 2010). Mais cette fois, le romancier (qui a écrit entre autres La Chambre des officiers que François Dupeyron avait porté au grand écran en 2001) n'a pas adapté l'un de ses propres livres, mais un roman de Chantal Thomas (dont l'une des oeuvres précédentes, Les Adieux à la reine, était devenue un grand succès au cinéma en 2012 par l'entremise de Benoît Jacquot).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au casting figurent Lambert Wilson (nominé trois fois au César du meilleur acteur dont en 2011 pour Des hommes et des dieux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
; actuellement à l'affiche dans L'Odyssée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), le Belge Olivier Gourmet (prix d'interprétation à Cannes en 2002 pour Le Fils, nominé au César 2012 du meilleur acteur pour L'Exercice de l'Etat [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pierre Schoeller
fiche film
]
), le jeune Igor van Dessel, l'Italienne Maya Sansa (nominée au David di Donatello de la meilleure actrice en 2003 et 2004 pour Buongiorno, notte [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Marco Bellocchio, réalisat…
fiche film
]
et Une romance italienne; David 2013 du meilleur second rôle pour La Belle endormie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marco Bellocchio
fiche film
]
), le Suisse Kacey Mottet Klein (nominé au César 2013 de meilleur espoir pour L'Enfant d'en haut [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ursula Meier
fiche film
]
, également apprécié dansKeeper [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Guillaume Senez ­
fiche film
]
et Quand on a 17 ans [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : André Téchiné
fiche film
]
), Anamaria Vartolomei (nominée au Lumière 2012 de meilleur espoir pour My Little Princess [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Catherine Mouchet, Thomas Mustin, Vincent Londez et Patrick Descamps.

Adaptation par Marc Dugain et Chantal Thomas du roman éponyme de la seconde nommée, le scénario de L’Échange des princesses plonge en 1721. Sous couvert de vouloir consolider la paix, Philippe d'Orléans, alors Régent de France (Olivier Gourmet), propose au Roi d'Espagne, Philippe V (Lambert Wilson), un mariage entre l'héritier du trône français, Louis XV, âgé de 11 ans, et la très jeune infante d'Espagne, Anna Maria Victoria, âgée de quatre ans... Et il ne s'arrête pas là : il propose également de donner sa fille, Mlle de Montpensier, âgée de 12 ans, comme épouse au prince des Asturies, héritier du trône d'Espagne, pour renforcer ses positions et consolider la fin du conflit entre les deux royaumes. La réaction à Madrid est enthousiaste, et les choses se mettent vite en place. L'échange des princesses a lieu début 1722, en grande pompe, sur une petite île au milieu de la Bidassoa, la rivière qui fait office de frontière entre les deux pays. Tout pourrait aller pour le mieux. Mais rien ne marchera comme prévu...

Produit par Patrick André et Charles Gillibert pour la société parisienne High Sea Production et par Geneviève Lemal pour les Belges de Scope Pictures, L’Échange des princesses est coproduit par France 3 Cinéma. Egalement préacheté par Canal+ et Ciné+, le film est aussi soutenu notamment par Wallimage et par les Sofica Cofinova et SofiTVciné. L'intégralité du tournage s'est déroulée en Belgique du 3 octobre au 24 novembre avec Gilles Porte à la direction de la photographie. La distribution dans les salles françaises sera assurée par Ad Vitam et les ventes internationales sont pilotées par Films Distribution.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.