email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

GÖTEBORG 2017

Göteborg, 40 ans, veut rester le plus grand

par 

- Le festival, qui est le grand événement cinématographique des pays nordiques, présentera du 27 janvier au 6 février 450 films représentant 84 pays

Göteborg, 40 ans, veut rester le plus grand
Tom of Finland de Dome Karukoski

Le Festival international du film de Göteborg, dont la prochaine édition, qui marquera ses 40 ans, se tiendra du 27 janvier au 6 février dans la ville suédoise, tient à renouveler le succès de l’année dernière (160 000 entrées) et à rester le grand festival de cinéma des pays nordiques, c’est-à-dire de la région qui comprend aussi le Danemark, la Finlande, l’Islande et la Norvège.

L’ouverture de l’événement sera assurée par Tom of Finland de Dome Karukoski, un portrait “du créateur le plus influent d’images pornographiques gay”, à savoir l’artiste finlandais Touko Valio Laaksonen. Le film affrontera pour le plus important trophée du festival, le Prix du meilleur film nordique (assorti d’1 million de couronnes suédoises, soit 109 000 euros), sept autres candidats. En tout, Göteborg va présenter dans 13 salles (dont le centre des festivités, le Draken) 450 films de 84 pays choisis par son directeur artistique Jonas Holmgren et son équipe.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
LIM Internal

Parmi les candidats au grand prix se trouvent aussi The Man [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Charlotte Sieling
fiche film
]
de la Danoise Charlotte Sieling, Little Wing [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Finlandaise Selma Vilhunen, Heartstone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Guðmundur Arnar Guðmundsson
fiche film
]
de l’Islandais Guðmundur Arnar Guðmundsson, Handle With Care [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arild Andresen
fiche film
]
du Norvégien Arild Andresen et trois films suédois : Beyond Dreams de Rojda Sekersöz The Ex-Wife [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Katja Wik et Sámi Blood [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Amanda Kernell
interview : Lars Lindstrom
fiche film
]
d’Amanda Kernell

Ce dernier film fait aussi partie d’une des sections spéciales de l’année : Sápmi, un gros plan sur la Laponie, la région arctique qui réunit le nord de la Suède, de la Norvège, de la Finlande et de la Russie. Le festival consacrera en outre au thème “Des dieux et des hommes” un programme composé de films présentant de nouvelles perspectives sur les questions religieuses et événements politiques qui leur sont rattachés. Le public pourra aussi découvrir des titres illustrant la “nouvelle réalité virtuelle”.

À l’occasion de l’anniversaire du grand rendez-vous suédois, la ministre de la Culture Alice Bah Kuhnke interviendra pendant la cérémonie d’ouverture au Draken, un gala qui sera diffusé dans 40 cinémas de la région. Le festival publie aussi un ouvrage du critique local Jon Asp dédié à ses 40 ans d’histoire, Dragons and Demons, et il va proposer une rétrospective qui rassemblera les films préférés de tous ses directeurs depuis sa création.

Holmgren recommande lui-même trois titres en particulier : The Man de Charlotte Sieling, un drame sur une relation père-fils situé dans le monde de l’art à Copenhague, ainsi que le sanglant Grave [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Julia Ducournau
fiche film
]
de la Française Julia Ducournau et le thriller Una [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Australien Benedict Andrews.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.