email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CÉSAR 2017

Le César du meilleur film pour Elle

par 

- Le film de Paul Verhoeven s'adjuge le titre suprême. Isabelle Huppert et Gaspard Ulliel remportent les trophées de meilleurs interprètes

Le César du meilleur film pour Elle
Paul Verhoeven avec son César du meilleur film pour Elle

Sacré meilleur film français de l'année 2016 lors de la cérémonie des César 2017, Elle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Paul Verhoeven, qui a aussi permis à Isabelle Huppert de gagner le second César de la meilleure actrice de sa carrière, a confirmé son statut de favori, mais aussi l'esprit d'ouverture dépourvu de chauvinisme nationaliste des professionnels du cinéma hexagonal. Le Hollandais rejoint ainsi dans la liste des 42 réalisateurs lauréats de cette récompense, Michael Haneke, Abderrahmane Sissako, Denys Arcand, Bob Swaim et Joseph Losey.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Cet état d'esprit faisant fi des passeports des artistes a également valu trois César à Juste la fin du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Xavier Dolan avec la première couronne du meilleur acteur gagnée par Gaspard Ulliel et deux récompenses raflées en personne par le cinéaste canadien, sacré meilleur réalisateur et (à sa grande surprise) meilleur monteur.

Dans un palmarès où aucun film ne domine outrageusement, se distingue aussi Divines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Houda Benyamina
fiche film
]
 de Houda Benyamina qui réalise un triplé avec le César du meilleur premier film, celui du meilleur second rôle féminin (Déborah Lukumuena) et celui du meilleur espoir féminin (Oulaya Amamra). Outre Elle, seuls deux autres films ont fait coup double : Ma vie de Courgette [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claude Barras
fiche film
]
 du Suisse Claude Barras (sacré meilleur film d'animation et vainqueur dans la catégorie meilleure adaptation grâce à Céline Sciamma) et Chocolat [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Roschdy Zem (meilleur second rôle masculin pour le Suisse James Thierrée et meilleurs décors pour Jérémie D. Lignol). Par ailleurs, dans la lignée de cette édition très transnationale, le César du meilleur espoir masculin est allé au franco-canadien Niels Schneider pour Diamant noir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arthur Harari
fiche film
]
.

Le grand perdant de la soirée a été Frantz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : François Ozon
fiche film
]
 de François Ozon qui ne récolte qu'un César (pour le directeur de la photographie Pascal Marti) sur 11 nominations, alors que Ma Loute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Bruno Dumont
fiche film
]
de Bruno Dumont (neuf nominations), Mal de pierres [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nicole Garcia(8), Victoria [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Justine Triet
fiche film
]
de Justine Triet (5) et Les Innocentes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Anne Fontaine (4) sont repartis les mains vides.

A noter enfin la tonalité de résistance émise par la victoire dans la catégorie du meilleur film étranger de Moi, Daniel Blake [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de l'Anglais Ken Loach et par les discours politiquement engagés (chacun évoquant la conjoncture de son pays) de François Ruffin (César du meilleur film documentaire pour Merci Patron ! [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
) et de la star américaine George Clooney (César d'honneur).

Le palmarès :

Meilleur film
Elle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Paul Verhoeven

Meilleure actrice
Isabelle Huppert - Elle

Meilleur acteur
Gaspar Ulliel - Juste la fin du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleure réalisation
Xavier Dolan - Juste la fin du monde

Meilleur scénario original
Solveig Anspach, Jean-Luc Gaget - L'Effet aquatique [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleure adaptation
Céline Sciamma - Ma vie de Courgette [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claude Barras
fiche film
]

Meilleure actrice dans un second rôle
Déborah Lukumuena – Divines [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Houda Benyamina
fiche film
]

Meilleur acteur dans un second rôle
James Thierrée – Chocolat [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]

Meilleur espoir féminin
Oulaya Amamra – Divines

Meilleur espoir masculin
Niels Schneider - Diamant noir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arthur Harari
fiche film
]

Meilleur premier film
Divines - Houda Benyamina

Meilleur film documentaire
Merci Patron ! [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- François Ruffin

Meilleur film d'animation - long métrage
Ma vie de Courgette - Claude Barras

Meilleure photo
Pascal Marti – Frantz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : François Ozon
fiche film
]

Meilleur montage
Xavier Dolan - Juste la fin du monde

Meilleure musique originale
Ibrahim Maalouf - Dans les forêts de Sibérie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur son
Marc Engels, Fred Demolder, Sylvain Réty, Jean-Paul Hurier - L'Odyssée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleurs costumes
Anaïs Romand - La Danseuse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleurs décors
Jérémie D. Lignol – Chocolat

Meilleur film de court-métrage
Maman(s) - Maïmouna Doucouré
Vers la tendresse - Alice Diop

Meilleur film d'animation - court métrage
Ce qui a deux âmes - Fabrice Luang-Vija

Meilleur film étranger
Moi, Daniel Blake [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Ken Loach (Royaume-Uni/France/Belgique)
 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Maren Ade
fiche film
]

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.