email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION France / Serbie / Monténégro

Vincent Rottiers et Kevin Azaïs sont Frères d'arme

par 

- Les deux acteurs sont en tête d'affiche du premier long de Sylvain Labrosse, bientôt en tournage. Une production La Vie est Belle et Oriflamme

Vincent Rottiers et Kevin Azaïs sont Frères d'arme
Les acteurs Vincent Rottiers et Kevin Azaïs

Le mois prochain débutera le tournage de Frères d'arme [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le premier long métrage de Sylvain Labrosse et un film qui sera produit par la France avec la Serbie et le Monténégro. Remarqué avec ses courts métrages La fosse rouge (compétition nationale à Clermont-Ferrand en 2002) et Virage Nord (Quinzaine des réalisateurs 1996), le cinéaste a réussi un joli coup en réunissant au casting deux valeurs montantes, les demi-frères Vincent Rottiers (nominé au César 2007 et 2010 de meilleur espoir, nominé au César 2016 de meilleur second rôle pour Dheepan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Jacques Audiard
fiche film
]
, récemment apprécié dans Toril [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Teyssier
fiche film
]
, et que l'on verra bientôt dans La part sauvage et dans Espèces menacées) et Kevin Azaïs (César et Lumière 2015 du meilleur espoir pour Les Combattants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thomas Cailley
fiche film
]
, très à son avantage l'an dernier dans Souvenir [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, dans Jeunesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et dans Compte tes blessures [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Morgan Simon
fiche film
]
qui lui a valu le prix du meilleur acteur en novembre à Stockholm) qui seront réunis pour la première fois à l'écran. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le réalisateur avec la collaboration de Stéphane Schoukroun, Agnès Caffin (Très bien, merci [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
; La Taularde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Romain Cole et Aurélien Deschamps, le scénario est centré sur Emil et son frère Stanko qui sont liés par le souvenir d'un terrible événement survenu pendant leur enfance au Monténégro. Aujourd'hui immigré en France, Emil s'installe avec son amie Gabrielle tandis que Stanko évolue à la frontière de la légalité, dans le milieu du jeu et des combats de coqs. Anna, leur mère qui n'a jamais oublié son pays, rêve d'un retour familial au Monténégro. L'arrivée de Larkos, leur oncle enfin libéré de prison, heureux de retrouver son amour de jeunesse, va précipiter les événements et l'affrontement...  

Produit par Céline Maugis pour La Vie est Belle et par Christophe Delsaux pour Oriflamme FilmsFrères d'arme implique aussi Miroslav Mogorovic pour la société serbe Art and Popcorn et Ivan Djurovic pour la structure monténégrine Artikulacija Film. Egalement coproduit par Olivier Bourbeillon pour Paris-Brest Productions, le long métrage est aussi soutenu par les régions Région Bretagne et Pays de la Loire, par le Breizh Film Fund et par Media Développement. A noter que le développement avait été appuyé par Backup Media, la Procirep et l'Angoa dans le cadre d'ACE et EAVE. Les cinq semaines de tournage se dérouleront en avril et mai à Brest et à Nantes. La distribution France est en négociation et les ventes internationales seront pilotées par Be For Films

Pour mémoire, La Vie est Belle et Oriflamme Films ont déjà produit ensemble Qui vive [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marianne Tardieu
fiche film
]
de Marianne Tardieu (dévoilé à Cannes en 2014 au programme alternatif de l'ACID et projeté ensuite notamment à Karlovy Vary dans le Variety Critics Choice). La Vie est Belle a également produit récemment La Duchesse de Varsovie [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Joseph Morder (présenté dans les festivals de Shanghai, Hong Kong et Pékin, et qui sortira le 7 avril dans les salles taiwanaises - vendu par Caravan Pass) et coproduit Dieu, ma mère et moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Federico Veiroj (mention spéciale du jury et prix Fipresci à San Sebastian en 2015).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.