email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Suède

Un film sur le massacre d’Utøya

par 

- Le réalisateur suédois Carl Javér revient sur l’attaque terroriste perpétrée sur l’île norvégienne par Anders Behring, un extrémiste de droite âgé de 32 ans qui a tué en quelques heures 77 personnes

Un film sur le massacre d’Utøya
Reconstructing Utøya de Carl Javér

Le 22 juillet 2011 à 15h26, Anders Behring Breivik, un extrémiste de droite norvégien de 32 ans vêtu d’un faux uniforme de police fait sauter 950 kg d’explosifs en face du Cabinet du Ministre d’État et du Ministère de la Justice d’Oslo. Sept personnes sont tuées et 15 blessées. Dans une voiture de location, le tueur se dirige ensuite vers l’île d’Utøya, au milieu du lac Tyrifjorden, où l’association des jeunes du Parti travailliste norvégien a organisé un camp d’été. Il arrive par le ferry Thorbjørn et, à 17h22, commence à tirer sur les participants insouciants, faisant 69 morts et 66 blessés.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans un manifeste et une vidéo publiés sur Internet, le «Chevalier justicier» avait expliqué que ces meurtres étaient nécessaires, les musulmans ayant commencé à “prendre le contrôle” de la Norvège et de l’Europe de l’Ouest, encouragés par le Parti travailliste. L’homme est arrêté par la police à 18h27 et condamné à la peine maximale, soit 21 ans de prison, pour crime lié au terrorisme.

Reconstructing Utøya [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, qui va revenir sur cette attaque terroriste, réunit de nouveau le réalisateur suédois Carl Javér et le producteur Fredrik Lange (de Vilda Bomben), qui avaient déjà collaboré sur Freak Out! (2014), sur la révolte de la jeunesse suisse en 1900. Leur nouveau projet a reçu 200 000 euros de l’Institut suédois du cinéma.

Cinq des participants au camp d’été d’Utøya décriront ce qui leur est arrivé, comment ils s’en sont sortis vivants, et ramèneront leurs souvenirs à la surface en dirigeant un groupe de 12 jeunes. Les caméras suivront ce qui se passe hors du studio, la manière dont les relations se développent entre les survivants, les participants et l’équipe du film.

“C’est un projet ambitieux. Je suis sûr qu’il va donner lieu à un film important et visuellement superbe”, a déclaré la  Helle Hansen, consultante pour l’Institut norvégien du cinéma, qui soutient aussi le film (coproduit avec le Norvégien John Arvid Berger,de Jobfilm), de même que l’Institut danois du cinéma, qui a participé au budget à hauteur de 700 000 euros.

“La force de Reconstructing Utøya, c’est qu’il est raconté par les jeunes eux-mêmes, selon leurs termes. En partageant leur histoire avec d’autres, ils lui donnent une profondeur supplémentaire. Ils se l’approprient, et ce sont eux qui ont le dernier mot, pas leur agresseur”, souligne Helle Hansen. Le tournage du film a déjà commencé. Il sera prêt l’année prochaine.

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.