email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2017 Prix / France

Robin Campillo touche presque le Graal

par 

- CANNES 2017 : Le cinéaste français gagne le Grand Prix avec 120 battements par minute. Quatre autres (co)productions françaises figurent au palmarès

Robin Campillo touche presque le Graal
Robin Campillo avec son Grand Prix (© A. Pizzoli / AFP / Festival de Cannes)

En course pour la première fois en compétition, Robin Campillo a réussi une entrée en fanfare en remportant le Grand Prix du 70e Festival de Cannes, soit la seconde plus belle récompense du palmarès, avec 120 battements par minute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Valois
interview : Robin Campillo
fiche film
]
, son 3e long de réalisateur après Les Revenants et Eastern Boys [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Robin Campillo
fiche film
]
(dévoilés dans la section Orizzonti à Venise en 2004 et 2013 avec une victoire à la clé pour le second). Produit par Hugues Charbonneau et Marie-Ange Luciani pour Les Films de Pierre, 120 battements par minute a été coproduit par Page 114, France 3 Cinéma, Memento Films Production et FD Productions. Egalement préacheté par Canal+ et Ciné+, le long métrage a aussi été soutenu par l'avance sur recettes du CNC et la région Centre. Il sera distribué en France par Memento Films le 23 août. Les ventes internationales sont pilotées par Films Distribution.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au palmarès, la société parisienne Why Not Productions est doublement à l'honneur. D'abord en tant que producteur délégué avec les deux trophées distinguant You Were Never Really Here [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Lynne Ramsay
fiche film
]
de l'Ecossaise Lynne Ramsay (le prix d'interprétation masculine remporté par Joaquin Phoenix et celui du scénario par la réalisatrice elle-même) qui sera distribué dans l'Hexagone par SND. Ensuite en tant que coproducteurpar le Prixdu Jury obtenu par Faute d'amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andreï Zviaguintsev
fiche film
]
du Russe Andrey Zvyagintsev (également coproduit par Arte France Cinéma et qui sera distribué en France par Pyramide). A noter que ces deux films sont vendus à l'international par Wild Bunch, le premier indirectement via IMR International (association de Mad River et de Insiders, cette dernière structure étant détenu à 45% par Wild Bunch), le second en direct.

La Palme d'Or 2017, The Square [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
du Suédois Ruben Ostlund, est aussi une coproduction française via Parisienne de Production et Arte France Cinéma. Le film sera distribué dans l'Hexagone par Bac Films et il est vendu à l'international par les Français de Coproduction Office.

La Caméra d'Or (récompensant le meilleur premier long métrage, toutes sélections confondues) gagnée par Jeune femme [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Léonor Serraille
fiche film
]
de Léonor Serraille (qui été présenté à Un Certain Regard) met à l'honneur la productrice Sandra da Fonseca pour Blue Monday Productions, avec le soutien de l'avance sur recettes du CNC. La distribution dans les salles françaises sera assurée par Shellac et les ventes internationales sont pilotées par Be for Films.

A signaler enfin que Mise à mort du cerf sacré [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Yorgos Lanthimos
fiche film
]
du Grec Yorgos Lanthimos, prix-aequo du scénario seradistribué en France par Haut et Court.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.