email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRIX Italie

Nastri d’argento : Amelio, Castellitto et De Angelis mènent la course

par 

- La tenerezza, Fortunata et Indivisible sont en tête des nominations (7 chacun), suivis par Fais de beaux rêves, Fiore et Tutto quello che vuoi

Nastri d’argento : Amelio, Castellitto et De Angelis mènent la course
La tenerezza, Fortunata et Indivisible

Avec sept nominations chacun, La tenerezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianni Amelio
fiche film
]
de Gianni AmelioFortunata [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergio Castellitto
fiche film
]
de Sergio Castellitto et Indivisible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Edoardo de Angelis
fiche film
]
d’Edoardo De Angelis mènent la course pour les Nastri d’argento 2017, qui seront remis par le SNGCI (Syndicat national des journalistes de cinéma italiens) le 1er juillet au Théâtre antique de Taormina, en Sicile. Ils sont suivis de près par Fais de beaux rêves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Marco Bellocchio
fiche film
]
de Marco Bellocchio et Fiore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Claudio Giovannesi
fiche film
]
de Claudio Giovannesi (6 nominations chacun), puis Tutto quello che vuoi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Francesco Bruni (5 nominations). Viennent ensuite, avec quatre citations chacun, Il padre d’Italia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabio Mollo
fiche film
]
de Fabio Mollo, Il permesso – 48 ore fuori [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Claudio Amendola et Sicilian Ghost Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
d’Antonio Piazza et Fabio Grassadonia. Parmi les cinq nominés pour le prix de la mise en scène figure aussi Ferzan Ozpetek avec Rosso Istanbul [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le Nastro du meilleur réalisateur à son premier film est disputé par Vincenzo Alfieri (I peggiori [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
), Marco Danieli (La ragazza del mondo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Marco Danieli
fiche film
]
), Roberto De Paolis (Cuori puri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto De Paolis
fiche film
]
), Andrea De Sica (I figli della notte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea De Sica
fiche film
]
), Fabio Guaglione et Fabio Resinaro (Mine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Du côté des comédies, en cette année où, selon Laura Delli Colli, la présidente du SNGCI, “il y a eu trop d’occasions manquées, dès le stade de l’écriture, qui mériterait plus de soin”, les finalistes sont L’ora legale [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Ficarra e Picone, Lasciati andare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Francesco Amato, Moglie e marito [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Simone Godano, Omicidio all’italiana [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Maccio Capatonda et Orecchie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessandro Aronadio
fiche film
]
d’Alessandro Aronadio.

Les vainqueurs des Nastri techniques sont d’ores et déjà connus. Ils ont été récompensés hier soir au cinéma MAXXI de Rome. Le prix de la meilleure photographie a été décerné à

Luca Bigazzi pour La tenerezza et Sicilian Ghost Story, celui des meilleurs décors à Marco Dentici pour Fais de beaux rêves et Sicilian Ghost Story, celui des meilleurs costumes à Massimo Cantini Parrini pour Indivisible, celui du meilleur montage à Francesca Calvelli pour Fais de beaux rêves, et celui du meilleur son en prise directe à Alessandro Rolla pour Fortunata. Le Nastro de l’année est allé à Paolo Sorrentino pour The Young Pope, et des Nastri spéciaux ont été remis à Giuliano Montaldo (pour son rôle dans Tutto quello che vuoi), 7 minuti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michele Placido
fiche film
]
de Michele Placido et Sole cuore amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Daniele Vicari (pour l’attention qu’ils portent au thème du travail), ainsi qu’aux deux acteurs principaux de Monte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Amir Naderi, Claudia Potenza et Andrea Sartoretti, pour “la prouesse accomplie avec ces interprétations, physiquement très exigentes”. Le Nastro spécial du cinéma sur les jeunes a été alloué à Piuma [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Roan Johnson. Le Nastro qui couronne l’ensemble d’une carrière a été décerné à Roberto Faenza. Le 1er juillet, à Taormina, le Nastro d’argento européen 2017 sera remis à Monica Bellucci pour sa performance dans On the Milky Road [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Emir Kusturica

Enfin, les Prix Guglielmo Biraghi, destinés à des comédiens débutants, sont allés à Brando Pacitto (L’estate addosso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Piuma) et Daphne Scoccia (Fiore). Des mentions spéciales ont distingué Andrea Carpenzano (Tutto quello che vuoi) et Vincenzo Crea (I figli della notte). 

Tous les nominés aux Nastri d’argento 2017 :

Meilleur film
La tenerezza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianni Amelio
fiche film
]
- Gianni Amelio
Tutto quello che vuoi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Francesco Bruni
Fortunata [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergio Castellitto
fiche film
]
- Sergio Castellitto
Indivisible [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Edoardo de Angelis
fiche film
]
- Edoardo De Angelis
Fiore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Claudio Giovannesi
fiche film
]
- Claudio Giovannesi

Meilleure mise en scène
Gianni Amelio - La tenerezza
Marco Bellocchio – Fais de beaux rêves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Marco Bellocchio
fiche film
]

Edoardo De Angelis – Indivisible
Ferzan Ozpetek - Rosso Istanbul [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Antonio Piazza et Fabio Grassadonia - Sicilian Ghost Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]

Meilleur réalisateur débutant
Vincenzo Alfieri - I peggiori [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]

Marco Danieli - La ragazza del mondo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Marco Danieli
fiche film
]

Roberto De Paolis - Cuori puri [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto De Paolis
fiche film
]

Andrea De Sica - I figli della notte [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Andrea De Sica
fiche film
]

Fabio Guaglione et Fabio Resinaro - Mine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Meilleure comédie
L’ora legale [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
- Ficarra et Picone
Lasciati andare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Francesco Amato
Moglie e marito [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Simone Godano
Omicidio all’italiana [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Maccio Capatonda
Orecchie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessandro Aronadio
fiche film
]
- Alessandro Aronadio

Meilleur sujet
Michele Astori et Pif - In guerra per amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]

Massimiliano Bruno, Herbert Simone Paragnani et Gianni Corsi - Beata ignoranza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]

Nicola Guaglianone – Indivisible
Alessandro Aronadio, Edoardo Leo, Renato Sannio - Che vuoi che sia [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Fabio Mollo et Josella Porto - Il padre d’Italia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabio Mollo
fiche film
]

Meilleur scénario
Francesco Bruni - Tutto quello che vuoi
Ugo Chiti, Gianfranco Cabiddu, Salvatore De Mola et Francesco Marino - La stoffa dei sogni [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Claudio Giovannesi, Filippo Gravino et Antonella Lattanzi – Fiore
Alex Infascelli et Francesca Manieri - Piccoli crimini coniugali [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Margaret Mazzantini – Fortunata

Meilleure production
Claudio Bonivento - Il permesso – 48 ore fuori [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Beppe Caschetto – Fais de beaux rêves, Tutto quello che vuoi
Beppe Caschetto, Rita Rognoni – Fiore
Attilio De Razza - L’ora legale
Attilio De Razza et Pier Paolo Verga – Indivisible
Gaetano Di Vaio et Gianluca Curti - Falchi [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]

Nicola Giuliano, Francesca Cima, Carlotta Calori et Viola Prestieri – Fortunata
Nicola Giuliano, Francesca Cima, Carlotta Calori et Massimo Cristaldi - Sicilian Ghost Story

Meilleur acteur dans un premier rôle
Renato Carpentieri - La tenerezza
Alessandro Gassmann, Marco Giallini - Beata ignoranza
Luca Marinelli - Il padre d’Italia
Michele Riondino - La ragazza del mondo
Toni Servillo - Lasciati andare

Meilleure actrice dans un premier rôle
Giovanna Mezzogiorno et Micaela Ramazzotti - La tenerezza
Isabella Ragonese - Sole cuore amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
; Il padre d’Italia
Greta Scarano - La verità sta in cielo [+lire aussi :
bande-annonce
making of
interview : Roberto Faenza
fiche film
]
;Smetto quando voglio – Masterclass [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Sara Serraiocco - La ragazza del mondo;Non è un paese per giovani [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Jasmine Trinca – Fortunata

Meilleur acteur dans un second rôle
Claudio Amendola et Luca Argentero - Il permesso – 48 ore fuori
Alessandro Borghi – Fortunata,Il più grande sogno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessandro Borghi
interview : Michele Vannucci
fiche film
]

Ennio Fantastichini - Caffè [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Cristiano Bortone
interview : Cristiano Bortone
fiche film
]
, La stoffa dei sogni
Valerio Mastandrea – Fiore
Edoardo Pesce - Cuori puri, Fortunata

Meilleure actrice dans un second rôle
Barbora Bobulova - Cuori puri,Lasciami per sempre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Margherita Buy - Come diventare grandi nonostante i genitori [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Questi giorni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Sabrina Ferilli - Omicidio all’italiana
Anna Ferruzzo - Il padre d’Italia
Carla Signoris - Lasciati andare

Meilleure photographie
Luca Bigazzi - La tenerezza; Sicilian Ghost Story (vainqueur)
Arnaldo Catinari - Piccoli crimini coniugali; Tutto quello che vuoi
Duccio Cimatti - La guerra dei cafoni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Davide Barletti, Lorenzo C…
fiche film
]

Daniele Ciprì – Fais de beaux rêves, Fiore
Gian Filippo Corticelli - Rosso Istanbul

Meilleurs décors
Giancarlo Basili - La tenerezza
Dimitri Capuani - I figli della notte
Marco Dentici - Fais de beaux rêves, Sicilian Ghost Story (vainqueur)
Marina Pinzuti Ansolini - Piccoli crimini coniugali
Alessandro Vannucci - Smetto quando voglio – Masterclass

Costumes
Daria Calvelli - Fais de beaux rêves
Massimo Cantini Parrini - Indivisible (vainqueur)
Beatrice Giannini et Elisabetta Antico - La stoffa dei sogni
Patrizia Mazzon - Smetto quando voglio – Masterclass
Cristiana Ricceri - In guerra per amore

Montage
Francesca Calvelli - Fais de beaux rêves (vainqueur)
Jacopo Quadri - La guerra dei cafoni
Matteo Santi, Fabio Guaglione et Filippo Mauro Boni – Mine
Roberto Siciliano - Il permesso – 48 ore fuori
Giuseppe Trepiccione – Fiore

Meilleur son en prise directe

Stefano Campus - Il permesso – 48 ore fuori
Gianluca Costamagna - Tutto quello che vuoi
Alessandro Rolla - Fortunata (vainqueur)
Remo Ugolinelli et Alessandro Palmerini - Sole cuore amore
Alessandro Zanon - La tenerezza

Meilleure bande originale
Enzo Avitabile – Indivisible
Nino D’Angelo – Falchi
Stefano Di Battista - Sole cuore amore
Giuliano Sangiorgi - Non è un paese per giovani
Giuliano Taviani et Carmelo Travia - Rosso Istanbul

Meilleure chanson originale
“Abbi pietà di noi” – Indivisible
“Donkey Flyin' in the Sky” - In guerra per amore
“Ho perso il mio amore” - La verità vi spiego sull’amore [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

“L'estate addosso” - L’estate addosso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

“Quando le canzoni finiranno” - La cena di Natale [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Nastro du cinéma sur les jeunes
L’estate addosso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Gabriele Muccino
Non è un paese per giovani - Giovanni Veronesi
Piuma - Roan Johnson (vainqueur)
Slam – Tutto per una ragazza [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Andrea Molaioli
The Start-Up [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Alessandro D’Alatri

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.