email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FESTIVALS Italie

Festival de Taormina : un marathon de films italiens et internationaux

par 

- Du 6 au 9 juillet, l’événement sicilien va accueillir des rencontres, des masterclasses, des avant-premières mondiales ou italiennes de films venus de Cannes

Festival de Taormina : un marathon de films italiens et internationaux
Sicilian Ghost Story de Fabio Grassadonia et Antonio Piazza

Du 6 au 9 juillet, le Festival de Taormina, coordonné par Ninni Panzera, avec Sino Caracappa et Paolo Signorelli pour l’ANEC, revient pour une 63è édition sous le signe du renouveau et de la contamination entre les arts, du cinéma à la musique, du théâtre à la littérature.

L’événement propose un marathon de films italiens et internationaux, de masterclasses, d’avant-premières et de documentaires sur la culture italienne. La première des deux masterclasses, fleurs à la boutonnière du festival, va être donnée demain 7 juillet par Fabio Grassadonia et Antonio Piazza, les co-réalisateurs de Sicilian Ghost Story [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
, qui a fait l’ouverture de la Semaine de la Critique au dernier Festival de Cannes. Ils ont choisi de montrer un grand classique de l’histoire du cinéma : La Nuit du chasseur de Charles Laughton.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le 9 juillet, la deuxième masterclasse sera tenue par une des actrices les plus en vue du cinéma italien actuel : Isabella Ragonese. Elle sera précédée par la projection d’Il primo incarico [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Giorgia Cecere et d’une sélection “personnelle” comprenant Il padre d'Italia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fabio Mollo
fiche film
]
de Fabio MolloTutta la vita davanti [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Paolo VirzìSole cuore amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Daniele Vicari et Dieci inverni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Michele Riondino - acteur
interview : Valerio Mieli
fiche film
]
 de Valerio Mieli.

Six titres cannois vont faire à Taormina leur avant-première italienne, notamment Rodin [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jacques Doillon et Good Time de Benny et Joshua Safdie, choisis respectivement pour l’ouverture et la clôture. Les autres sont Becoming Cary Grant [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Mark KidelRadiance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Naomi KawaseOh Lucy! d’Atsuko Hirayanagi et Les Fantômes d'Ismaël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Arnaud Desplechin
fiche film
]
 d’Arnaud Desplechin. De la Quinzaine 2016, le public va pouvoir découvrir Dog Eat Dog de Paul Schrader, qui doit bientôt sortir en Italie.

La péninsule est comme toujours bien représentée. Parmi les longs-métrages, les courts et les documentaires nationaux proposés, certains vont faire ici leur avant-première mondiale, comme La divina Dolzèdia d’Aurelio Grimaldi. Également au programme : Totò e Vicè d’Umberto De Paola et Marco BattagliaMario soffia sulla cenere d’Alberto CastiglioneHandy - La rivolta delle mani siciliane de Vincenzo CosentinoLa battaglia di Capo Bon de Ruben Monterosso et Federico SavonittoAlamar de Pedro González-RubioPeggio per Me [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Riccardo Camilli et Sette giorni [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Rolando Colla. Parmi les documentaires sélectionnés, ont peut citer Prova contraria de Chiara AgnelloSaro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Enrico Maria ArtaleLa mia Battaglia de Franco Maresco, La luce di Pino Pinelli de Mimmo Calopresti, Macbeth de Daniele CampeaMexico un cinema alla riscossa de Michele RhoLa prova de Ninni Bruschetta et Nessuno ci può giudicare de Steve Della Casa et Chiara Ronchini.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy