email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Grèce

Steve Krikris en post-production avec son 1er long-métrage, The Waiter

par 

- Le réalisateur grec a fini de tourner ce projet de long terme, qui s’aventure dans le néo-noir et le récit-mystère existentiel

Steve Krikris en post-production avec son 1er long-métrage, The Waiter
Aris Servetalis et Yiannis Stankoglou dans The Waiter

Steve Krikris est très actif depuis un certain temps dans l’industrie du film grecque, comme producteur, scénariste, metteur en scène de théâtre et de publicité, en plus de travailler comme directeur artistique et co-organisateur du Festival de Patmos. Comme il est très pris, il a mis sept ans à confectionner son premier long-métrage, The Waiter [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, dont le tournage vient de se terminer.

Renos (Aris Servetalis), fin de quarantaine, travaille comme serveur. Il vit seul dans un immeuble, au coeur d’Athènes. C’est quelqu’un de particulier, assez introverti. Il fait presque penser à un personnage de Camus : détaché du monde, presque autiste, absorbé dans son monde à lui. Pendant son temps libre, Renos peint de petites natures mortes. Il aime aussi lire et s’occuper de ses plantes. Sa vie de tous les jours s’articule autour d’une routine répétitive. Mais le destin réserve à cet homme solitaire un tournant imprévu dans sa vie. Va-t-il pouvoir y faire face ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Krikris, également scénariste et co-producteur du film, décrit The Waiter comme un néo-noir ou un récit-mystère existentiel. Sur ses influences, il dévoile : “Quand j’habitais à New York, à la fin des années 1980, mon voisin d’à-côté a été assassiné, et j’ai aperçu le meurtrier. Des années plus tard, en me remémorant cette expérience, j’ai décidé d’écrire un scénario où petit à petit, les vrais événements deviennent une excuse pour inventer une histoire de meurtre qui est aussi, et avant-tout, une étude sur un personnage fictionnel. J’ai voulu créer un micro-monde à partir de tous les éléments sensoriels et explorer dans le détail les faits dont il m’est apparu après coup qu’ils avaient joué un rôle significatif dans l’histoire”. 

La production du film a été très longue et lente : The Waiter a été pré-approuvé par le Centre de la cinématographie grec et ERT fin 2014, mais il a été assez difficile de trouver pour ce projet à petit budget les derniers financements. Comme le réalisateur l’explique, il a fallu beaucoup réajuster le tournage du fait de la réduction du budget, mais grâce à l’équipe de production et aux acteurs, le tournage a pu se faire en cinq semaines.

The Waiter est une coproduction entre Filmiki2|35 et Steve Krikris, soutenue par le Centre de la cinématographie grec et ERT SA. Le film est en post-production. Il devrait pouvoir commencer à tourner dans les festivals début 2018.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy