email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

INDUSTRIE France

Neuf promesses européennes aux Ateliers d’Angers

par 

- La 13e édition des Ateliers d’Angers accueille neuf jeunes réalisateurs, leurs projets de premiers longs et un joli programme de masterclass

Neuf promesses européennes aux Ateliers d’Angers
La réalisatrice Neus Ballús

Le 23 août débuteront les 13es Ateliers d'Angers, initiés par la regrettée Jeanne Moreau avec les organisateurs du Festival Premiers Plans. Cette année, la résidence a sélectionné neuf jeunes cinéastes européens afin de les aider à préparer leur premier long de fiction. Jusqu’au 30 août, les résidents bénéficieront notamment de masterclass dispensées par des réalisateurs confirmés : les Français Robin Campillo et Laurent Bécue-Renard, l'Italien Leonardo Di Costanzo, le Portugais João Pedro Rodrigues, le Suisse Lionel Baier et le Norvégien Eskil Vogt

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les sélectionnés 2017 figure l'Espagnole Neus Ballús (remarquée à Berlin en 2013 avec La Plaga [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) avec le projet Staff Only [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Neus Ballús
fiche film
]
. Le scénario est centré sur une jeune fille de 17 ans qui passe les vacances de Noël au Sénégal avec son père et son frère. Lassée par les excursions mises en scène et les manières cérémonieuses des employés de l'hôtel tout autant que par le comportement de son père, elle pousse la porte de la zone réservée au personnel et découvre un monde qui, bien que jusqu'alors inconnu pour elle, entretient des rapports étroits et complexes avec le sien.

De son côté, l'Italien Filippo Meneghetti a été retenu avec le projet Deux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. L'intrigue se noue autour de deux retraitées profondément amoureuses l'une de l'autre et qui ne sont, aux yeux des autres, que de simples voisines de palier. Mais un jour, un événement tragique survient et les portes se referment...

Le cinéaste libanais Ely Dagher, Palme d'Or du court à Cannes en 2015 avec Waves '98 développe (avec la France via Andolfi) Harvest qui est centré sur une jeune femme d’une vingtaine d’année revenant chez ses parents à Beyrouth et tentant de se reconnecter avec son environnement après un séjour à l'étranger qui semble cacher une mauvaise expérience... 

Le Français Nicolas Mesdom travaille sur une adaptation du roman Balco Atlantico de Jérôme Ferrari (un projet développé avec Les Films du Poisson) qui raconte la trajectoire d'une jeune homme et de son frère dans la mouvance du nationalisme corse à partir de la fin des années 80. 

La Française Clarisse Hahn a été sélectionné avec le projet Guérilla, l'histoire vraie d'un adolescent né en France qui s'est engagé dans un mouvement de la guérilla kurde et qui est considéré à son retour comme un héros par la diaspora. Mais entre ce qu'il raconte de son aventure et la manière dont les groupuscules politiques se l'approprient, il existe une autre histoire, remplie de doutes et d'amertume.

Le Français Arthur Cahn travaille sur La Douceur humaine (produit par Méroé Films) qui a comme déclencheur la mort d'Etienne, 17 ans. Comme deux naufragés, son père et sa petite-amie vont se rapprocher, tentant de retrouver l'absent à travers l'autre, quitte à scandaliser leur entourage...

Le scénario de Gagarine du duo français Fanny Liatard - Jérémy Trouilh a pour protagoniste un jeune de 16 ans vivant avec sa mère en banlieue parisienne, dans une cité où il a grandi et qui est sur le point d'être démolie. Mais il n'est pas prêt à quitter le lieu de ses rêves d'enfants...

Enfin, la française Alice Douard sera présente avec Les Vivants, un projet de comédie romantique et musicale tournant autour de la rencontre de deux jeunes femmes, dont l'une fait la promotion de groupes de musique indépendants.

Parallèlement au programme desAteliers sont prévues des projections de films dont tous les réalisateurs feront le déplacement à Angers (hormis le Suédois Ruben Ostlund avec la Palme d'Or The Square [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ruben Östlund
fiche film
]
) : 120 battements par minute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Valois
interview : Robin Campillo
fiche film
]
de Robin Campillo, En attendant les hirondelles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Karim Moussaoui
fiche film
]
de Karim Moussaoui, Petit Paysan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Hubert Charuel
fiche film
]
d'Hubert Charuel, L'intrusa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Italien Leonardo Di Costanzo et Eté 93 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carla Simón
fiche film
]
de l'Espagnole Carla Simon.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.