email print share on facebook share on twitter share on google+

CINEMED 2017

Le cinéma méditerranéen en vitrine à Montpellier

par 

- Le 39e édition du Festival Cinemed débute demain et plus de 200 films seront à l’affiche jusqu’au 28 octobre dans la cité occitane

Le cinéma méditerranéen en vitrine à Montpellier
Razzia de Nabil Ayouch

Le passionnant Razzia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nabil Ayouch
fiche film
]
de Nabil Ayouch, découvert à Toronto, ouvrira demain à Montpellier la 39e édition du Cinemed, le Festival du Cinéma Méditerranéen qui présentera jusqu'au 28 octobre un très large aperçu de la production de 25 pays et qui organisera de multiples événements. Au programme cette année se distinguent notamment des masterclass de cinéastes qui seront dispensées par l’Algérien Merzak Allouache, par le duo français Olivier NakacheEric Toledano et par leur compatriote Dominique Cabrera, ainsi que des “rencontres autour de la jeune garde du cinéma algérien“ (avec entre autres les cinéastes Lyes Salem, Karim Moussaoui, Sofia Djama, Narimane Mari, Damien Ounouri, Hassen Ferhani, Amel Blidi et Mohamed Yargui). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Neuf longsmétrages se disputeront l'Antigone d'Or 2017 qui sera décernée par un jury présidé par l'actrice Aure Atika. Sont en lice trois films découverts à Venise (Les Bienheureux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Algérienne Sofia Djama, Volubilis [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Faouzi Bensaïdi
fiche film
]
du Marocain Faouzi Bensaïdi et Manuel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Italien Dario Albertini), Devoir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Palestinienne Annemarie Jacir (dévoilé en compétition à Locarno), Luna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Française Elsa Diringer, Dede [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Géorgienne Mariam Khatchvani (prix spécial du jury East of the West à Karlovy Vary), Vent du Nord [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Walid Mattar
fiche film
]
de Walid Mattar (coproduction associant la Tunisie, la France et la Belgique), Requiem pour madame J. [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bojan Vuletić
fiche film
]
du Serbe Bojan Vuletic (apprécié à Berlin) et le film israélien Holy Air de Shady Srour.

Neuf titres composent le Panorama des longs métrages, dont deux espagnols (La millor opció [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Oscar Pérez et No sé decir adiós [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lino Escalera
fiche film
]
de Lino Escalera) et deux italiens (L’ultimo Natale [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Cristiano Pahler et Il più grande sogno [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alessandro Borghi
interview : Michele Vannucci
fiche film
]
de Michele Vannucci). Sont aussi à l'affiche la production française Retour à Bollène [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Saïd Hamich, le film franco-marocain Tazzeka [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Philippe Gaud, le franco-tunisien L’Amour des hommes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mehdi Ben Attia, Low Tide [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Israélien Daniel Mann, Blue Silence [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Bülent Öztürk
fiche film
]
du Turc Bülent Oztürk.

Complété par une compétition de documentaires et par deux sections de courts métrages, le menu du festival inclut également une rafale d'avant-premières, notamment des films dévoilés à Cannes (Cœurs purs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto De Paolis
fiche film
]
de l’Italien Roberto De Paolis, Après la guerre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Annarita Zambrano
fiche film
]
de sa compatriote Annarita Zambrano, En attendant les hirondelles [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Karim Moussaoui
fiche film
]
de Karim Moussaoui et L’Usine de rien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pedro Pinho
fiche film
]
du Portugais Pedro Pinho), mais aussi le documentaire turc-américain Kedi de Ceyda Torun et plusieurs titres français : Tout nous sépare [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Thierry Klifa, Le Brio [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Yvan Attal, Le Semeur [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marine Francen
fiche film
]
de Marine Francen (primé à San Sebastian), le compétiteur vénitien La Villa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Robert Guédiguian
fiche film
]
de Robert Guédiguian, Marvin ou la belle éducation [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Anne Fontaine et Plonger [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Mélanie Laurent qui clôturera le festival.

Le 39e Festival du Cinéma Méditerranéen organise également du 24 au 26 octobre les journées professionnelles Cinemed Meetings sur lesquelles Cineuropa reviendra ultérieurement en détail.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.