email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2018 Panorama

Critique : L’Animale

par 

- BERLIN 2018 : Le 2e film de l'Autrichienne Katharina Mückstein traite des conflits de personnalités, de la façon dont nous voulons être perçus et de la manière de s'émanciper des conventions sociales

Critique : L’Animale
Sophie Stockinger dans L'Animale

Avec L’Animale [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Katharina Mückstein
fiche film
]
, diffusé dans le cadre du Panorama Special de la Berlinale ainsi que de la section Generation 14plus destinée aux films jeunesse, Katharina Mückstein aborde des questions complexes relatives à l’identité de ses personnages : quelle est leur nature profonde ? Comment sont-ils perçus ? Quelle image veulent-ils renvoyer ? Est-il possible de concilier ces aspects, souvent conflictuels, chez une seule personne ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film se concentre sur Mati, une jeune fille de 18 ans (jouée par Sophie Stockinger, qui a fait ses débuts au cinéma dans le premier film de Mückstein, Talea [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Katharina Mückstein
fiche film
]
) qui vit avec sa famille dans la campagne autrichienne. Mati traine avec les garçons. Elle fait partie d’une bande qui se déplace en moto-cross et terrorise le reste du village, particulièrement les filles. Il s’agit là plus d'arrogance que de harcèlement, quoique le chef de la bande, Sebi (Jack Hofer), agisse parfois violemment, surtout lorsque l’effet de groupe renforce son égo.

Paul, le père de Mati (Dominik Warta), est un homosexuel refoulé qui travaille dans le bâtiment et dont la femme vétérinaire, Gabi (Kathrin Resetharis), découvre le secret. Bien qu’elle soit évidemment choquée par cette découverte, elle décide de ne pas mettre son mari au pied du mur, sans doute par crainte de briser l’équilibre familial, mais Paul va tout de même être contraint de gérer cette situation lorsqu’un de ses collègues le reconnaît après l’avoir vu sur un site de rencontres gays.

Quand Mati refuse les avances inattendues de Sebi, elle devient une paria et commence à être traitée comme toutes les autres filles, et le fait qu'elle se lie d’amitié avec Carla (Julia Frantz Richter), une fille indépendante qui travaille dans un supermarché que le groupe aime fréquenter pour y intimider les employés, ne joue pas en sa faveur auprès des garçons. Mati se rend compte, grâce à sa nouvelle amie, qu’elle n’a pas besoin de se conformer aux attentes sociales. Appliquer ce principe est, cependant, une toute autre histoire.

Mückstein traite tous ces problèmes de front. La structure narrative est simple et efficace. Elle alterne entre les personnages et leurs histoires de manière très fluide et rigoureuse, grâce au travail de la monteuse Natalie Schwager. Quand au directeur de la photographie Michael Schindegger, qu’il filme la bande à moto en plein soleil ou en train de faire du grabuge en soirée, ou encore quand il associe contraste et profondeur de champ dans des scènes capitales (dans un tunnel, dans l’entrepôt d’un site de construction...), il réussit toujours à capturer une image vive et nette.

Tous les acteurs sont sérieux et dévoués et Stockinger fait plus qu’honneur au rôle principal qui lui a été attribué. Après avoir joué dans six films à seulement 20 ans, elle confirme bel et bien qu'elle est une des stars les plus prometteuses du cinéma autrichien.

Le nom du film fait référence à une chanson italienne interprétée par Franco Battiato. Les lèvres des personnages se retrouvent synchronisées avec les paroles de la chanson lors d’un montage-séquence vers la fin du film. Puisque ces paroles sont directement liées à l’histoire, les producteurs seraient bien inspirés de les sous-titrer.

L’Animale a été co-produit par les sociétés autrichiennes Nikolaus Geyrhalter Filmproduktion et La Banda. La société allemande Films Boutique dispose quant à elle des droits internationaux.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'anglais par Maël Seigneur)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy