email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION Espagne / France

Paco Plaza se lance dans le tournage de Quien a hierro mata

par 

- Le réalisateur de Verónica a choisi Luis Tosar pour le rôle principal de ce thriller coproduit par l'Espagne et la France, soutenu par le Programme MEDIA

Paco Plaza se lance dans le tournage de Quien a hierro mata
Luis Tosar et Paco Plaza sur le tournage de Quien a hierro mata

Le succès du film d'horreur Verónica [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paco Plaza
fiche film
]
est encore tout frais que déjà, Paco Plaza (connu pour être un des pères de la saga REC [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jaume Balagueró, Paco Plaza
interview : Julio Fernández
fiche film
]
) se remet au travail. Le tournage de son neuvième film, Quien a hierro mata [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Paco Plaza
fiche film
]
(le premier dont il n'a pas écrit le sujet), a commencé aujourd'hui en Galicie, avec dans le rôle principal la star Luis Tosar (Cien años de perdón [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Calparsoro
fiche film
]
). Il s'agit d'un récit à suspense au goût de vengeance, de coproduction espagnole et française, soutenu par le Programme MEDIA, dont la troupe comprend aussi Xan CejudoMaria VazquezIsmael Martinez et Enric Auquer. Pour ce film, Plaza a repris certains de ses collaborateurs habituels, comme le chef-opérateur Pablo Rosso, le chef-décorateur Javier Alvariño et la costumière Vinyet Escobar.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario, composé par Juan Galiñanes et Jorge Guerricaechevarría (El aviso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Daniel Calparsoro
fiche film
]
), plante le décor de l'action dans un village de bord de mer. C'est là que vit Mario, un homme en tous points exemplaire, heureux dans sa vie familiale comme au niveau professionnel : sa femme attend un enfant et dans la maison de retraite où il travaille comme infirmier, il est apprécié de tous. Quand arrive un nouveau pensionnaire tout juste sorti de prison, Antonio Padín, le trafiquant de drogue le plus connu du coin, Mario se met en quatre pour qu'il se sente comme chez lui. Padín, qui fuit ses enfants, Kike et Toño, désormais aux commandes des activités familiales, va se prendre d'affection pour l'infirmier, et lui faire de plus en plus confiance. Quand un sale coup de la part d'un associé et une dette vis-à-vis d'un fournisseur colombien valent à Kike un séjour en prison, Toño compte sur Mario pour convaincre son père de rembourser ladite dette, mais Mario a autre chose en tête...

Pour Emma Lustres, qui produit Quien a hierro mata pour Vaca Films, “le film a une forte charge dramatique, car il aborde des thèmes comme la trahison, les relations familiales, le monde de la drogue et la violence. Une des caractéristiques marquantes du scénario est que les motivations et l'objectif du héros placent le spectateur dans une position très inconfortable. Quien a hierro mata explore la face obscure des êtres humains et illustre à la perfection l'expression 'oeil pour oeil, dent pour dent'. Le contexte y est par ailleurs capital : la région d'Arousa est le centre névralgique du trafic de stupéfiants en Galicie. Nous sommes partis d'une intrigue locale, d'un micro-univers, pour arriver à une histoire universelle, racontée de manière très personnelle et réaliste".

Quien a hierro mata est produit par Vaca Films, Atresmedia Cine et Quien a hierro mata AIE, en coproduction avec Playtime Production (France), avec la participation d'Atresmedia et de Movistar+ et avec le soutien d'Agadic ainsi que de MEDIA. En Espagne, le film sera distribué par Sony Pictures Entertainment Iberia. Ses ventes internationales sont gérées par Film Constellation.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'espagnol)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy