email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

FINANCEMENTS France

L'avance du CNC pour Roubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin

par 

- Le CNC appuiera aussi des films notamment de Hélier Cisterne, Jean-Stéphane Bron, Philippe Lacôte, Olivier Babinet, Edouard Bergeon, Delphine Deloget

L'avance du CNC pour Roubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin
Le réalisateur Arnaud Desplechin

Sept projets ont été retenus lors de la 2e session 2018 du second collège de l’avance sur recettes du CNC. Parmi eux se distingue Roubaix, une lumière [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Desplechin
fiche film
]
 qui sera le 10e long de fiction cinématographique d'Arnaud Desplechin et qui réunira au casting Roschdy Zem (prix d'interprétation à Cannes en 2006 pour Indigènes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean Bréhat
interview : Rachid Bouchareb
fiche film
]
, nominé au César du meilleur second rôle en 2000, 2006 et 2009), Antoine Reinartz (César 2018 du meilleur second rôle pour 120 battements par minute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Arnaud Valois
interview : Robin Campillo
fiche film
]
) et Sara Forestier (César 2011 de la meilleure actrice pour Le Nom des gens [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et nominée en 2014 pour Suzanne [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Katell Quillévéré
fiche film
]
, nominé au César 2016 du meilleur second rôle pour La Tête haute [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuelle Bercot
fiche film
]
). Ecrit par le réalisateur avec Léa Mysius, le scénario débute à Roubaix, un soir de Noël. Daoud, le chef de la police parcourt la ville. Voitures brûlées, altercations violentes... Face à la pauvreté, à la tromperie et à la détresse, Daoud sait qui ment et qui dit la vérité. Fraîchement diplômé de l'école de police, Louis a récemment rejoint l'équipe de Daoud. Jeune, maladroit et facilement dupé, il méjuge constamment les personnes qu'il rencontre. Daoud et Louis sont confrontés au meurtre d'une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques et amantes... Elles terrifient Louis. Mais Daoud ne les juge jamais. Il leur parle, les écoute. Avec des mots, en allant au-delà de l'horreur de leur crime, Daoud trouvera un moyen de rendre leur humanité aux deux meurtrières.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Produit par Pascal Caucheteux pour Why Not Productions, le film est vendu à l'international par Wild Bunch. Pour mémoire, Arnaud Desplechin a participé cinq fois à la compétition cannoise (en 1992, 1996, 2000, 2008 et 2013) et une fois à la compétition vénitienne (en 2004). Ses deux derniers opus, Trois souvenirs de ma jeunesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Les Fantômes d’Ismaël [+lire aussi :
critique
bande-annonce
Q&A : Arnaud Desplechin
fiche film
]
, ont aussi été dévoilés sur la Croisette en 2015 (à la Quinzaine des réalisateurs) et en 2017 (en ouverture hors compétition).

Une avance sur recettes ira aussi à De nos frères blessés de Hélier Cisterne (qui a écrit le scénario avec Katell Quillévéré) qui sera le second long du cinéaste après Vandal [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(prix Louis-Delluc 2013 du meilleur premier film. La production sera assurée par Justin Taurand pour Les Films du Bélier.

Avance également pour La Nuit des rois [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Philippe Lacôte
fiche film
]
de Philippe Lacôte (production Banshee Films), remarqué en 2014 à Cannes (à Un Certain Regard, avec son premier long, Run [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et pour Poissonsexe d'Olivier Babinet (co-scénarisé par David Elkaim), le 3e long du réalisateur  après Robert Mitchum est mort [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et le documentaire Swagger [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(nominé au César 2017 de sa catégorie).

Le CNC appuiera également trois documentaires : Le Cerveau [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du Suisse Jean-Stéphane Bron (Cleveland contre Wall Street [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jean-Stéphane Bron
fiche film
]
, L’Expérience Blocher [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, L’Opéra de Paris [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) qui sera produit par Les Films Pelléas, Et j’aime à la fureur d'André Bonzel (sans société de production attachée pour l’instant) et Là-haut perchés de Raphaël Mathié (La Luna Productions).

Le premier collège de l’avance sur recettes du CNC a sélectionné pour sa part quatre projets de premiers longs : Au nom de la terre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Edouard Bergeon (qui a écrit le scénario avec Bruno Ulmer et Emmanuel Courcol – produit par Nord-Ouest Films), Rodéo de Delphine Deloget (Unité de Production), Mignonnes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Maïmouna Doucouré
fiche film
]
de Maïmouna Doucouré (coécrit avec Nathalie Saugeon, Alice Winocour et Valentine Milville – Bien ou Bien Productions) et le projet documentaire Days of Cannibalism [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Teboho Edkins
fiche film
]
 de Teboho Edkins (production : KinoElektron).

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy