email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

LA ROCHELLE 2018

Le cinéma bulgare à l'honneur à la Rochelle

par 

- Douze films mettant en lumière la nouvelle dynamique de la cinématographie bulgare sont en vitrine au 46e Festival International du Film de La Rochelle

Le cinéma bulgare à l'honneur à la Rochelle
Ága de Milko Lazarov

Corruption, emprise de la mafia, misère sociale, héritage post-communiste... Le cinéma d’auteur bulgare connaît depuis quelques années, à travers des fictions et des documentaires se confrontant aux blessures de la société, un regain notable qui, sans qu’on puisse encore savoir s’il s’agit d’un mouvement de fond, constitue bel et bien une dynamique d’avenir d’autant plus nette qu’elle concerne des cinéastes trentenaires et quarantenaires. La 46e édition du Festival International du Film de La Rochelle qui entre dans sa dernière ligne droite a décidé de zoomer sur cette tendance à travers 12 films, dont huit inédits en France.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Organisé en collaboration avec le MEDIA Desk de Bulgarie, le Sofia International Film Festival et le Festival du cinéma bulgare de Paris, ce programme de découverte inclut notamment deux titres projetés en février dernier à Berlin : Ága [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Milko Lazarov
fiche film
]
de Milko Lazarov (sortie France le 7 novembre prochain via Arizona Distribution) et le documentaire Je vois rouge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bojina Panayotova.

D’autres films très remarqués dans les grands festivals internationaux sont également à l’affiche avec notamment deux longs métrages d’Ilian Metev : 3/4 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ilian Metev
fiche film
]
(Léopard d’or de la section Cinéastes du présent l’an dernier à Locarno) et le documentaire Sofia's Last Ambulance [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(présenté à Cannes, à la Semaine de la Critique 2012). Figurent aussi au menu Taxi Sofia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stephan Komandarev
fiche film
]
de Stephan Komandarev (dévoilé à Un Certain Regard, à Cannes en 2017), Godless [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ralitza Petrova
fiche film
]
de Ralitza Petrova (Léopard d’or et Prix d’Interprétation féminine à Locarno en 2016) et les deux premiers longs du duo Kristina Grozeva - Petar Valchanov : The Lesson [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kristina Grozeva, Petar Va…
interview : Margita Gosheva
fiche film
]
(vainqueur de la section Nouveaux Réalisateurs à San Sebastian en 2014 après sa première à Toronto) et Glory [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Petar Valchanov
interview : Petar Valchanov, Kristina …
fiche film
]
(en compétition à Locarno en 2016).

Le programme est complété par The Last Black Sea Pirates de Svetoslav Stoyanov, Problème de moustiques et autres histoires et The Boy Who Was a King d’Andrey Paounov, et les documentaires The Good Postman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Tonislav Hristov et Chaque mur est une porte [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d’Elitza Gueorguieva.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.