email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

MARCHÉ France / Venise 2018 / Toronto 2018

Des atouts pour Wide House de Venise à Toronto

par 

- La société de ventes française spécialisée dans le documentaire mise notamment sur Living the Light – Robby Müller et sur Freedom Fields

Des atouts pour Wide House de Venise à Toronto
Living the Light – Robby Müller de Claire Pijman

Actuellement en action à la 75e Mostra de Venise où sera dévoilé aujourd’hui en sélection officielle, au programme Venice Classics, le titre néerlandais Living the Light – Robby Müller [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Claire Pijman, la société française de ventes internationales Wide House, spécialisée dans le documentaire et dirigée par Anaïs Clanet, mettra ensuite sur le cap sur le 43e Festival de Toronto (du 6 au 16 septembre) où elle négociera notamment pour Freedom Fields [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Naziha Arebi qui fera sa première mondiale dans la section TIFF Docs.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
series serie

Incluant des témoignages de Wim Wenders et Jim Jarmusch (qui a également co-signé la musique du film), Living the Light – Robby Müller qui a été produit par Moondocs (avec Chromosom Filmproduktion et Stichting Docu Shot en coproduction), mêle des extraits des longs métrages sur lesquels a oeuvré le célèbre directeur de la photographie Robby Müller, disparu en juillet dernier (dont la filmographie compte entre autres Breaking the Waves, Dancer in the Dark, Dead Man, Down by Law, Barfly, 24 Hour Party People [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Paris, Texas), et des vidéos et photographies personnelles tournées et prises par lui-même durant sa carrière.

Freedom Fields de Naziha Arebi est le premier long métrage documentaire réalisé par une cinéaste libyenne (également britannique et de retour dans son pays natal). Tourné sur cinq ans, le film suit trois femmes et leur équipe de football dans un pays tombant dans la guerre civile et où les utopies nées avec le printemps arabe commencent à se dissiper. Un regard centré sur la sororité et le sens de l’équipe dans un pays en transition où les aspirations personnelles entrent en collision avec l’Histoire. La production, pilotée par SDI Productions et HuNa Productions a associé la Libye, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, les États-Unis, le Qatar, le Liban et le Canada.

A Toronto, Wide House misera aussi tout particulièrement sur quatre autres documentaires de son line-up. Le premier est le titre britannique Prophecy de Charlie Paul (une production Mackenzie Studio) qui plonge dans le processus créatif ayant abouti au monumental tableau éponyme peint par Peter Howson.

Se distingueégalement le film norvégien The Men’s Room [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du duo Petter Sommer & Jo Vemund Svendsen, une production Fuglene centrée sur l’amitié à la vie à la mort d’un groupe de 25 hommes, des durs à cuire tatoués, se réservant un moment chaque semaine à l’écart de leurs familles.

Avec Renzo Piano, the Architect of Light [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Carlos Saura
fiche film
]
, le célèbre cinéaste espagnol Carlos Saura échange sur les relations entre architecture et cinéma avec l’Italien non moins connu Renzo Piano, en particulier à propos du gigantesque Botín Center construit à Santander. Un documentaire produit par Morena Films.

Enfin, Dream Away [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Marouan Omara et Johanna Domke, une production pilotée par Monokel et associant Égypte et Allemagne, s’immerge, sur fond de paradis perdu, dans le sillage de jeunes Égyptiens travaillant dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh désertée par les touristes après une attaque terroriste, et s’interrogeant sur leur avenir et leur identité.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy