email print share on facebook share on twitter share on google+

MARCHÉ France / Toronto 2018

Les vendeurs français montent à l’assaut à Toronto

par 

- Les sociétés hexagonales négocient pour 60 films sélectionnés au 43e festival de Toronto (du 6 au 16 septembre) et pour tous les autres titres de leurs line-up

Les vendeurs français montent à l’assaut à Toronto
High Life de Claire Denis

Après avoir travaillé à Venise où se clôturera samedi la 75e édition de la Mostra, les sociétés françaises de ventes internationales ont mis le cap sur le 43e Festival de Toronto qui débute aujourd’hui avec en coulisses son marché informel considéré comme le plus important rendez-vous de business de l’année après le Marché du Film de Cannes. Jusqu’au 16 septembre, les vendeurs hexagonaux n’y manqueront pas de solides munitions avec 60 longs métrages à l’affiche de l’évènement canadien, sans oublier le reste de leurs copieux line-up. Rapide revue d’effectifs des atouts incluant les 17 titres sélectionnés et vendus par mk2 Films (lire l’article), Indie Sales (news), Luxbox (news), Jour2Fête (news) et Wide House (article), déjà détaillés par Cineuropa.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Wild Bunch (qui a été recapitalisé cet été) compte 10 titres en vitrine avec notamment les premières mondiales de trois films qui rallieront ensuite la compétition du 66e Festival de San Sebastian : High Life [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claire Denis
fiche film
]
de la Française Claire Denis (section Galas), L’Homme fidèle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Louis Garrel
fiche film
]
de son compatriote Louis Garrel (Special Presentations) et Baby du Chinois Liu Jie (Special Presentations). Sera également projeté en première mondiale, au programme Contemporary World Cinema, la coproduction russo-franco-arménienne The Factory [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Yury Bykov. Wild Bunch complètera aussi les ventes de La Quietud [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Argentin Pablo Trapero (dévoilé à Venise - Special Presentations) et de cinq titres cannois : la Palme d’Or Une affaire de famille du Japonais Hirokazu Kore-eda, les primés Le Livre d’images [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Luc Godard (Masters) et Capharnaüm [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Libanaise Nadine Labaki (Special Presentations), mais aussi Un grand voyage vers la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Chinois Bi Gan (Wavelengths) et Climax [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Gaspar Noé (Midnight Madness).

Playtime sera en action avec Angelo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Markus Schleinzer
fiche film
]
de l’Autrichien Markus Schleinzer qui fera sa première mondiale dans la compétition Platform (et qui participera également ensuite à la compétition à San Sebastian), mais aussi avec trois titres vénitiens : les compétiteurs Doubles vies [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
du Français Olivier Assayas et Sunset [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : László Nemes
fiche film
]
du Hongrois László Nemes qui ont été sélectionnés en Special Presentations, ainsi que Les Tombeaux sans noms [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rithy Panh
fiche film
]
du Franco-Cambodgien Rithy Panh (TIFF Docs). 

Kinology misera sur la première mondiale dans la compétition Platform de The Innocent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Simon Jaquemet
fiche film
]
du Suisse Simon Jaquemet qui sera également en lice pour la Concha de Oro à San Sebastian.

Elle Driver compte également un titre qui fera le doublé Toronto – compétition San Sebastian avec la première mondiale au Canada en Special Presentations de Voyage à Yoshino (Vision) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Japonaise Naomi Kawase. Le line-up inclut un autre long en vitrine en Special Presentations : le compétiteur cannois Les Filles du soleil [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eva Husson
fiche film
]
de la Française Eva Husson.

Alfama Films vend aussi un film en première mondiale à Toronto (dans la section Contemporary World Cinema) et qui briguera dans la foulée le titre à San Sebastian : Le Cahier noir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Valeria Sarmiento
fiche film
]
de Valeria Sarmiento (coproduction associant le Portugal et la France).

Orange Studio dévoilera en Special Presentations le très attendu Maya [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Française Mia Hansen-Løve.

EuropaCorp négocie pour un film qui fera également sa première mondiale en Special Presentations : la coproduction belgo-luxembourgeoise Kursk [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thomas Vinterberg
fiche film
]
du Danois Thomas Vinterberg

Deux premières mondiales au programme Discovery se distinguent au line-up de Wide : Consequences [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Darko Štante
fiche film
]
du Slovène Darko Stante et Light as Feathers [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Rosanne Pel
fiche film
]
de la Néerlandaise Rosanne Pel.

MPM Premium compte quatre titres en vitrine, dont trois en première mondiale : Regarde-moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nejib Belkadhi (Contemporary World Cinema – une coproduction associant Qatar, France et Tunisie), Lionheart de la Nigériane Genevieve Nnaji (Discovery) et Complicity du Japonais Kei Chikaura (Discovery). Sans oublier, toujours à Discovery, le titre cannois Rafiki [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Wanuri Kahiu
fiche film
]
de la Kényane Wanuri Kahiu

Futurikon vendra en direct sa production d’animation Minuscule 2  – Les Mandibules du Bout du Monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo français Thomas Szabo - Hélène Giraud, qui sera projetée en première mondiale à Contemporary World Cinema. 

Pathé International dévoilera en première mondiale à Masters une version unique de 150 mn que l’Italien Paolo Sorrentino a monté à partir des deux volets de Loro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.

Alpha Violet dévoilera en première mondiale à Discovery The Chambermaid de la Mexicaine Lila Avilés

Memento Films International complètera les ventes de son compétiteur cannois Le Poirier sauvage [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du Turc Nuri Bilge Ceylan (Masters).

La société de production parisienne Les Asphofilms vend directement Divine Wind [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Merzak Allouache (produit par l’Algérie, le Qatar, la France et le Liban) qui fera sa première mondiale dans la section Masters. 

Urban Distribution International misera au programme Discovery sur la première nord-américaine de la production belgo-française La Miséricorde de la jungle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joël Karekezi
fiche film
]
de Joël Karekezi.

Celluloid Dreams négociera pour le film canadien Giant Little Ones de Keith Behrman qui fera sa première mondiale en Special Presentations et complètera les ventes pour le primé cannois Trois visages de l’Iranien Jafar Panahi (Masters). 

Pyramide International comptera au menu Contemporary World Cinema sur Donbass [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sergei Loznitsa
fiche film
]
 de l’Ukrainien Sergei Loznitsa (primé au Certain Regard cannois) et sur Sibel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo franco-turc Guillaume Giovanetti - Çagla Zencirci (découvert en compétition à Locarno). 

Doc & Film International a quatre atouts à l’affiche : Saf [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Ali Vatansever (qui associe Turquie, Allemagne et Roumanie) en première mondiale à Discovery, Touch Me Not [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adina Pintilie
fiche film
]
de la Roumaine Adina Pintilie (Discovery – Ours d’Or à Berlin) et les documentaires Les Âmes mortes [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Chinois Wang Bing (Wavelengths – découvert à Cannes) et Monrovia, Indiana de l’Américain Frederick Wiseman (TIFF Docs – dévoilé à Venise). 

Charades continuera à placer auprès des distributeurs internationaux le vainqueur de la Semaine de la critique cannoise, Diamantino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gabriel Abrantes, Daniel S…
fiche film
]
de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, qui a été sélectionné à Midnight Madness. 

Stray Dogs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
misera sur deux titres découverts à Locarno : le primé Too Late to Die Young [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Chilienne Dominga Sotomayor à Discovery et The Dive [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l’Israélien Yona Rozenkler à Contemporary World Cinema.

A signaler une première mondiale à Contemporary World Cinema pour Ulysse et Mona [+lire aussi :
critique
fiche film
]
du Français Sébastien Betbeder qui est vendu par Cercamon (basée à Dubaï et piloté par Sebastien Chesneau), et la projection en Special Presentations du compétiteur vénitien Les Frères Sisters [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jacques Audiard
fiche film
]
de son compatriote Jacques Audiard qui est vendu par la structure américaine IMR International (dont Wild Bunch est indirectement actionnaire via Insiders et Vincent Maraval).

A noter enfin, du côté des séries, au programme Primetime, la sélection de Ad Vitam de Thomas Cailley, vendu par Lagardère Studios Distribution.

De nombreux autres vendeurs français sont en action à Toronto, comme Le Pacte, StudioCanal, Gaumont, TF1 Studio, SND, The Bureau Sales, Versatile, Loco Films, WTFilms ou encore Reel Suspects, et UniFrance met à la disposition des exportateurs hexagonaux un espace dédié sur son stand à l’hôtel Hyatt.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.