email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

NAMUR 2018

Critique : Pour vivre heureux

par 

- Les Belges Dimitri Linder et Salima Glamine livrent un drame familial et amoureux sur fond de pression communautaire

Critique : Pour vivre heureux
Sofia Lesaffre et Zeerak Christopher dans Pour vivre heureux

Avec leur premier long-métrage Pour vivre heureux [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, dévoilé en avant-première mondiale au Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF), les Belges Dimitri Linder et Salima Glamine livrent un drame familial et amoureux sur fond de pression communautaire, s’intéressant aussi bien aux amoureux maudits qu’aux victimes collatérales de leur impossible amour. 

Mashir vient d’une famille pakistanaise très traditionnelle. Il est fou amoureux d’Amel, jeune fille d’origine algérienne, et amie de sa soeur. Ses parents n’accepteraient pas cette relation, alors pourquoi leur en parler ? Autant vivre pleinement cet amour en secret.  Mais quand sa jeune et jolie cousine emménage à quelques rues de sa famille, l’occasion est trop belle pour sa famille. Pourquoi aller chercher une épouse à l’autre bout de la terre si on peut via une union aussi naturelle respecter la tradition et résoudre de légers conflits familiaux ?

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sans rompre l'équilibre de ceux qui les entourent, les deux amoureux vont alors tenter de sauver leur relation. Mais c’est beaucoup en attendre d’un jeune homme en prise avec les espoirs maternelles et l’autorité patriarcale de son père comme de son oncle, et d’une jeune fille de 17 ans qui se sent prise au piège et assaillie par un violent sentiment d’injustice et de jalousie. D’autant qu’ils ne sont pas seuls concernés par les conséquences de leur amour, et tout leur entourage ou presque se retrouve bientôt impacté par cette union impossible. 

C’est en partie dans cette ambivalence que repose l’intensité de Pour vivre heureux, quand la frontière entre bourreaux et victimes devient tellement floue, quand l’amour sème la déraison, quand les amies et confidentes d’un jour se retrouvent avec des intérêts contradictoires. Comment choisir quand on a 17 ans, entre l’amour et la loyauté, l’avenir et l’amitié ?

Sofia Lesaffre, vue notamment dans Le Ciel attendra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
ou Seuls [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, incarne avec une belle énergie la volonté et les tourments d’Amel. Face à elle, le nouveau venu Zeerak Christopher porte avec subtilité et conviction les hésitations de Mashir. Le reste du casting, emmené par Pascal Elbé (Brillantissime [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Le Coeur en braille [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, la série télé Baron Noir) dans le rôle du père d’Amel, est à l’unisson.

Pour vivre heureux est produit par Tarantula Belgique et coproduit par Tarantula Luxembourg. O’Brother Distribution sortira le film le 5 décembre prochain en Belgique.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.