email print share on facebook share on twitter share on google+

PRODUCTION Maroc / France

Nabil Ayouch tourne Positive School

par 

- Le réalisateur de Much Loved et Razzia est plein travail au Maroc. Un long piloté par Ali N' Productions et Les Films du Nouveau Monde

Nabil Ayouch tourne Positive School
Le réalisateur Nabil Ayouch

Depuis le 16 juillet, Nabil Ayouch tourne au Maroc son 7e long métrage de fiction cinématographique, Positive School, qui réunit au casting uniquement des non-professionnels. Révélé au Forum de la Berlinale 1999 avec Mektoub, multiprimé dans les festivals internationaux en 2000-2001 avec Ali Zaoua, prince de la rue, le cinéaste a été sélectionné ensuite deux fois à Cannes (avec Les Chevaux de Dieu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nabil Ayouch
fiche film
]
à Un Certain Regard en 2012 et Much Loved [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
à la Quinzaine des Réalisateurs en 2015, les deux titres ayant été ensuite nominés au prix Lumières du meilleur film francophone) et son dernier opus, Razzia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nabil Ayouch
fiche film
]
, a été dévoilé l’an dernier à Toronto, dans la compétition Platform.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Écrit par Nabil Ayouch, le scénario de Positive School est inspiré par la vie d'un véritable centre culturel perdu au milieu de Sidi Moumen où l'ancien rappeur Anas apprend aux jeunes enfants à s'exprimer à travers la chanson et la danse hip hop. Le film s'intéressera à Anas et aux élèves qui composent sa classe. Ils tenteront de braver les obstacles s'opposant à leur apprentissage du hip-hop, tels que l'opposition des familles au chant et à la danse pour les jeunes filles, que certains prétendent interdits par l'Islam.

Produit par les Marocains d’Ali N' Productions et par la société française Les Films du Nouveau Monde, Positive School est coproduit par les Parisiens deUnité de Production et bénéficie du soutien de l’aide aux cinémas du monde du CNC et du Fonds d'aide cinématographique marocain. Démarrées le 16 juillet, les sept semaines du tournage sont programmées en trois sessions au Maroc jusqu’à fin janvier 2019. La distribution en France sera pilotée par Ad Vitam.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.